togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Ghana, premier pays africain à travailler sur sa « monnaie numérique »

5 Meilleures Compétences Numériques Pour Devenir Riche

Le Ghana travaille sur une version numérique de sa monnaie, le cedi. Lors d’une conférence de presse le 31 mai, le gouverneur de la banque centrale du Ghana, Ernest Addison, a déclaré que son institution était « à un stade avancé de l’introduction d’une monnaie numérique ».

Le Ghana devient la première nation africaine à suivre une tendance observée en Occident, notamment en Chine, aux Etats-Unis, au sein de l’Union européenne, ou encore au Royaume-Uni. Le pays travaille sur un projet de version numérique de sa devise, le cedi. Toutefois, avant d’être mise en circulation, la monnaie numérique, connue sous le nom d' »e-cedi » – devra d’abord passer « par trois phases ».

Lire aussi : Money Matters avec Nimi Akinkugbe: Êtes-vous prêt pour le passage vers la monnaie numérique?

« La Banque du Ghana a été l’une des premières banques centrales africaines à déclarer qu’elle travaillait sur une monnaie numérique ».  » Nous sommes assez avancés dans ce processus… Avec ce genre de choses, vous devez procéder par phase, et la première portait sur la conception de la monnaie électronique, et l’équipe se penche sur la phase de mise en œuvre « , a indiqué Ernest Addison.

Comme le fait remarquer M. Addison, le cedi numérique est déjà passé par la phase initiale qui comprenait « la conception de la monnaie électronique. » Une fois ce processus achevé, le Bank of Ghana (BOG) passera à la phase de mise en œuvre.

Lire aussi : Ghana : les prostituées décident “d’affamer” de sexe les policiers pour 5 ans

Addison explique :  » Après la phase de mise en œuvre, nous avons une phase pilote au cours de laquelle quelques personnes pourront utiliser le cedi numérique sur les applications mobiles et autres applications qui fonctionnent actuellement « . Selon le gouverneur, c’est cette phase de mise en œuvre qui aidera la banque centrale à déterminer la faisabilité du projet.

Dans ses commentaires lors de la conférence de presse le 31 mai, M. Addison a également réitéré la volonté de la Bank of Ghana (BOG) de maintenir sa réputation de leader africain en matière d’adoption des technologies financières émergentes.