Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Ghana: Partis pour nager, 20 enfants meurent noyés dans la mer
3Vision-Group
11/03/2021 à 09h00 par La redaction

Vingt enfants non identifiés sont morts après avoir été nagés à la mer à Apam , dans la région centrale du Ghana, lundi dernier.

Selon Adom News, le commandant de la police du district, DSP Moses Osakono, qui a confirmé l’incident, huit corps avaient jusqu’à présent été repêchés de la mer.

 

Le DSP Osakono a déclaré que la police et une équipe de recherche avaient été dépêchées sur les lieux dans l’espoir de récupérer les autres corps.

Selon lui, la mer d’Apam est inaccessible au public depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19. «Personne n’a visité la mer. Nous avons fait un appel clairon pour nous assurer que personne n’aille à la mer. Nous avons été choqués. Ce fut un choc pour nous ce matin », a-t-il déclaré.

Osankono a déclaré qu’après avoir parlé aux dirigeants de la communauté, il a été établi que les enfants n’ont pas été aperçus lorsqu’ils se dirigeaient vers la mer.

«Ils (les enfants) n’ont pas emprunté la route habituelle qui mène à la mer. Ils ont dit que les enfants ont emprunté le chemin près de la rivière Apam jusqu’à la mer. Même ceux qui se trouvent dans la région ne pouvaient pas les voir. »

Il a révélé qu’il y avait eu des rumeurs dimanche soir selon lesquelles quelqu’un s’était noyé mais la police a été informée ce matin de l’incident, qui s’est avéré être celui des 20 enfants. Après des recherches plus poussées, 4 autres corps ont été retrouvés, portant à 12 le nombre total de décès confirmés à ce jour. Trois autres personnes sont dans un état critique et ont été envoyées à l’hôpital pour traitement.

 

Selon la police, les 12 personnes décédées ont entre 14 et 17 ans. Leurs corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital du district d’Apam pour autopsie.

L’année dernière, une femme au zimbabwe est morte pendant son baptême après avoir été attrapée par des “sirènes”.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Vingt enfants non identifiés sont morts après avoir été nagés à la mer à Apam , dans la région centrale du Ghana, lundi dernier.

Selon Adom News, le commandant de la police du district, DSP Moses Osakono, qui a confirmé l’incident, huit corps avaient jusqu’à présent été repêchés de la mer.

 

Le DSP Osakono a déclaré que la police et une équipe de recherche avaient été dépêchées sur les lieux dans l’espoir de récupérer les autres corps.

Selon lui, la mer d’Apam est inaccessible au public depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19. «Personne n’a visité la mer. Nous avons fait un appel clairon pour nous assurer que personne n’aille à la mer. Nous avons été choqués. Ce fut un choc pour nous ce matin », a-t-il déclaré.

Osankono a déclaré qu’après avoir parlé aux dirigeants de la communauté, il a été établi que les enfants n’ont pas été aperçus lorsqu’ils se dirigeaient vers la mer.

«Ils (les enfants) n’ont pas emprunté la route habituelle qui mène à la mer. Ils ont dit que les enfants ont emprunté le chemin près de la rivière Apam jusqu’à la mer. Même ceux qui se trouvent dans la région ne pouvaient pas les voir. »

Il a révélé qu’il y avait eu des rumeurs dimanche soir selon lesquelles quelqu’un s’était noyé mais la police a été informée ce matin de l’incident, qui s’est avéré être celui des 20 enfants. Après des recherches plus poussées, 4 autres corps ont été retrouvés, portant à 12 le nombre total de décès confirmés à ce jour. Trois autres personnes sont dans un état critique et ont été envoyées à l’hôpital pour traitement.

 

Selon la police, les 12 personnes décédées ont entre 14 et 17 ans. Leurs corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital du district d’Apam pour autopsie.

L’année dernière, une femme au zimbabwe est morte pendant son baptême après avoir été attrapée par des “sirènes”.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire