Ghana : Le tribunal ajourne le procès de Shatta Wale et de ses collaborateurs


Video player

Le procès de l’artiste de dancehall, Shatta Wale, a été ajourné par un tribunal d’Accra au 25 mai.

En octobre 2021, le musicien et trois de ses assistants ont été arrêtés et accusés respectivement de publication de fausses nouvelles et d’encouragement à la publication criminelle de fausses nouvelles.

C’était après que Shatta Wale et ses assistants aient mis en scène un rapport selon lequel il avait été abattu. Shatta a dit qu’il l’avait fait parce qu’un prophète avait prophétisé qu’il serait abattu ce jour-là.

Les trois autres personnes comprenaient Kojo Owusu Koranteng, l’assistant personnel de Shatta, Eric Vanetor, un graphiste, et Iddrisu Yussif, une esthéticienne.

Shatta Wale et les autres ont plaidé non coupables des accusations portées contre eux lorsqu’ils ont comparu devant le tribunal.

Ils ont tous été libérés sous caution en attendant l’ouverture du procès.

Lors de la dernière séance de la Cour, Jerry Avenogbo, qui dirige les avocats de la défense, a informé la Cour de l’indisponibilité de Shatta Wale car il était hors du pays. Il a écrit une lettre officielle à cet effet.

L’inspecteur en chef, Dennis Terkpetey, qui est le procureur chargé de l’affaire, est également en mission nationale.

A ce titre, la Cour, présidée par, Emmanuel Essandoh, a jugé prudent d’ajourner le procès au 25 mai 2022.

S’il est reconnu coupable, Shatta Wale pourrait être condamné à une amende ou emprisonné pour une période de trois ans.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire