Gabon : quand la vaccination devient une obligation pour recouvrer la liberté


Video player

Le Président gabonais a déclenché la polémique, dans la soirée de ce vendredi, en annonçant que les personnes vaccinées seront exemptées de certaines restrictions, dont la participation à des réunions ou des cultes sur l’ensemble du territoire national. Ce propos prononcé par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, à la radio nationale, donne une nouvelle connotation à cette vaccination qui est visiblement rendue obligatoire.

« Les personnes vaccinées seront exemptées de certaines restrictions en vigueur. Elles pourront notamment circuler librement pendant le couvre-feu, à l’intérieur du pays et dans certains lieux publics, ou encore, participer sans contrainte aux réunions de culte et aux activités sportives », tels sont les propos du Président gabonais, Ali Bongo, lors de son discours prononcé dans la soirée de ce vendredi, sur les mesures de restriction contre le Covid-19 au Gabon.

Avec plus de 24 000 cas de Coronavirus dans ce pays d’Afrique Centrale, « à ce jour, environ 14 000 personnes ont déjà été vaccinées, et ce n’est qu’un début. Dans les toutes prochaines semaines, ce nombre augmentera considérablement », a précisé M. Bongo.

« Des mesures contradictoires »

Ce discours de 15 minutes n’a été du goût de certains Gabonais qui l’ont qualifié de « chantage ». Pour Marc Ona Essangui, « pourquoi ont-ils peur de déclarer ouvertement qu’ils rendent le vaccin obligatoire au lieu de prendre des mesures contradictoires difficiles à faire respecter dans la rue ? », se demande cet acteur de la société civile du Gabon, rappelant que « la Constitution gabonaise interdit toute forme de discrimination. Même à l’égard de ceux qui, volontairement, refusent la vaccination ».

En outre, M. Bongo a, à cette occasion, annoncé également, l’allègement des mesures restrictives mises en place pour lutter contre la pandémie de Coronavirus dans le pays. « En premier lieu, le début du couvre-feu est repoussé à 21 heures, pour nous permettre de reprendre certaines activités économiques ou sociales mises en léthargie. Pour ce qui est des restaurants et des bars, ils pourront ouvrir jusqu’à 20h30. Leur accès sera conditionné par la présentation d’un test PCR d’une validité de 14 jours ou d’une carte de vaccination Covid-19 », a indiqué le chef de l’Etat gabonais.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Gabon : quand la vaccination devient une obligation pour recouvrer la liberté Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire