Actualités Cote d'ivoire Politique

Front populaire ivoirien : Affi N’Guessan obligé de créer un nouveau parti politique

affi 1

La situation au Front populaire ivoirien (FPI) est des plus critiques et Pascal Affi N’Guessan est confronté à une difficulté majeure. Son parti se vide peu à peu de ses membres depuis que l’ancien président Laurent Gbagbo a annoncé la création de son futur parti politique. Dans cette situation où le FPI est en train de se déstructurer, que devrait faire le président du parti ?

Les rangs du parti des socialistes ivoirien laissé entre les mains de l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’Guessan se vide chaque jour de ses piliers. Après le départ du vice-président Konaté Navigué, il nous est donné d’assister aujourd’hui à un mouvement de masse qui n’est pas prêt de s’arrêter !

Ce mercredi 18 août 2021, 180 Fédéraux sur 189 et 3 241 Sections de base au total, ont prêté allégeance à Laurent Gbagbo. Comme il l’avait déjà annoncé, l’ancien président de la République a bien l’intention de vider le FPI de sa moelle substantielle. Il compte laisser une « enveloppe vide » à celui qui se présente désormais comme son rival politique.

À lire aussi :   Bénin : l'avatar ivoirien Chris Yapi se moque de la compétition du meilleur délayeur de gari

Que pourrait faire Pascal Affi N’Guessan pour résoudre ce problème ? Si l’actuel président du FPI compte vraiment se sortir de cette embûche, il sera obligé de tout reprendre à zéro. C’est-à-dire commencer par la réimplantation du FPI depuis la base. Cette réimplantation suppose, la conquête ou la reconquête des militants dans les plus petits hameaux de la Côte d’Ivoire et organiser leur encadrement. Mais une question se pose, comment ?

Nous savons que les principales zones d’influence du FPI depuis sa création sont l’ouest, le centre-ouest et la grande commune de Yopougon. La partie détenue par Pascal Affi N’Guessan devra donc faire une croix sur ces « bastions » traditionnels. Le président du FPI devra également trouver les mots justes pour convaincre les militants de ces zones de tourner le dos à Laurent Gbagbo, leur leader historique et emblématique et d’accepter de s’engager dans son aventure ! Autant dire que le député de Bongouanou doit créer un autre FPI différent du parti politique créé par Laurent Gbagbo.

À lire aussi :   Laurent Gbagbo et son FPI prennent d’assaut le palais de la culture ce lundi sans Affi N'guesan

De là, une autre question incontournable se pose ? Par quels moyens humains, matériels et financiers, Affi et les siens comptent-ils mener une telle croisade ? Lever des fonds, dans cette période d’incertitudes, pour parcourir toute la Côte d’Ivoire ne sera pas chose aisée. D’ailleurs, les principaux cadres du FPI, depuis la crise électorale de 2010-2011, ont leurs avoirs gelés par le régime Alassane Ouattara. Nombre d’entre eux sont soit en exil ou ont soit perdu leurs emplois. Le président du FPI devra donc trouver un autre moyen pour financer ses activités politiques.

À lire aussi :   Tenor en prison : le footballeur ivoirien Serey Dié lui envoie un message

En somme, nous savons que dans le cadre du financement des partis politiques sur fonds publics, la part réservée au FPI entrait dans les mains du président du parti. Ce qui lui permettait de mener ses activités politiques. Mais avec sa situation actuelle, Affi Pascal N’Guessan peut-il encore prétendre à cette manne venant des poches du contribuable ? Nous le saurons très bientôt.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire