France : Zemmour n’a pas la cote chez les juifs français


Video player

Éric Zemmour, lors de son premier rassemblement politique le 5 décembre 2021, a vanté ses origines en se qualifiant de juif berbère venu de l’autre côté de la Méditerranée. Il est en effet, d’origine judéo-algérienne, mais ses commentaires sur l’histoire juive ont été fortement critiqués et jugés offensants. La communauté juive, le trouve d’ailleurs loin d’être amusant.

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a déclaré en octobre 2021 que Zemmour est certainement antisémite et manifestement raciste.

Il nous souvient que Zemmour a écrit que les enfants juifs Arié et Gabriel Sandler et Myriam Monsonego, assassinés en 2012 à Toulouse par Mohammed Merah, étaient avant tout des étrangers et désireux de le rester au-delà de la mort, parce qu’ils ont été enterrés en Israël.

« Il utilise cette histoire pour dire que nous aimons le pays où nous sommes enterrés et par conséquent, il sème le doute », explique Marc Knobel, un historien juif français qui fait des recherches sur l’antisémitisme. Il poursuit en affirmant que Zemmour essaie de manipuler l’histoire à des fins politiques et que la diffusion de ses idées fait mal.

« Ses propos sont extrêmement durs envers les minorités, les immigrés, les réfugiés. Son idéologie le porte et fait de lui un homme d’extrême droite », a-t-il détaillé.

Les principales personnalités de la communauté juive française ont déclaré qu’elles faisaient confiance aux électeurs juifs pour ne pas l’élire.

Avec le potentiel de montée en puissance des figures d’extrême droite en France, le rabbin Lellouche estime que le dialogue interreligieux sera renforcé et se dit indigné par l’islamophobie de Zemmour.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire