France/ Condamné à 1 an de prison, Sarkozy n’ira pas en taule

L’ex-président français, Nicolas Sarkozy, est dans de beaux draps. Dans l’affaire Bygmalion, il a été reconnu coupable.

Nicolas Sarkozy a été condamné ce jeudi 30 septembre 2021 à un an de prison ferme. Il a été reconnu coupable dans l’affaire Bygmalion, pour « financement illégal de campagne ». Les juges affirment que l’ex-président français avait conscience qu’il participait à une entreprise frauduleuse visant à le faire gagner en 2012. Nicolas Sarkozy peut dire également merci aux juges qui l’ont condamné. Ces derniers ont estimé qu’il pouvait purger sa peine à domicile avec un bracelet électronique.

À lire aussi :
Formation et stage en France à Franche-Comté

Son avocat qui le représentait lors du prononcé du verdict a été clair: Sarkozy n’est pas d’accord avec cette peine et entend faire appel de cette décision de justice. « Nicolas Sarkozy m’a demandé d’aller faire appel, ce que je ferai immédiatement en sortant d’ici », a fait savoir à la presse, Thierry Herzog, avocat de l’ancien président.

En 2012, alors qu’il brigue un second mandat, Nicolas Sarkozy est sanctionné par le Conseil constitutionnel pour un dépassement d’un peu plus de 300 000 euros du plafond autorisé pour la campagne présidentielle.

À lire aussi :
Concours d’entrée au Cours de Licence de l’Ecole de l’Air en France

Deux ans plus tard, la presse révèle que ce dépassement s’élève en réalité à environ 22 millions d’euros. Dépenses sous-évaluées, fausses factures et frais volontairement « oubliés « . Son ancien directeur de campagne, Jérôme Lavrilleux va l’enfoncer en avouant avoir participé à une vaste combine visant à faire gagner le candidat de la droite.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire