Filles de Chibok au Nigeria : trois retrouvées des années après leur enlèvement


Video player

Huit ans après avoir été enlevées de leur dortoir scolaire, trois des filles de Chibok ont été secourues par l’armée nigériane . Elles font partie des 276 écolières enlevées par le groupe jihadiste Boko Haram dans la ville de Chibok, au nord-est du pays.

Lors d’une conférence de presse tenue par l’armée régionale de Borno, les femmes désormais adultes ont pu être vues avec leurs jeunes enfants.  » Trois des filles de Chibok sont ici avec vous, ces filles sont Ruth Bitrus, Kauna Luka et Hannatu Musa. Toutes ont été secourues par les troupes de la 21e brigade spéciale blindée après des opérations qui ont créé un environnement propice pour que ces filles puissent s’échapper de leurs ravisseurs. », a déclaré Waibi Shaibu, commandant de la 7e division de l’armée nigériane.
Sur les 276 filles enlevées en 2014, 57 ont pu s’échapper et 80 ont été libérées en échange des dirigeants de Boko Haram. Mais selon les autorités, 100 personnes sont toujours portées disparues.
En captivité, nombre de ces femmes ont été contraintes de se convertir à l’islam et d’épouser des membres du groupe djihadiste.
D’autres écoles ou universités du nord du Nigéria ont été attaquées par des djihadistes ou des groupes criminels qui ont procédé à des enlèvements massifs contre rançon au cours de la dernière décennie.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire