Actualités

Fête du trône au Maroc : une tradition aux oubliettes ?

Fête Du Trône Au Maroc : Une Tradition Aux Oubliettes ?

C’est demain le 30 juillet, un jour habituellement pas comme les autres au Maroc, puisqu’il marque la date d’anniversaire de l’accession du roi Mohammed VI au pouvoir, en 1999. Et comme l’année dernière, les Marocains vont devoir se passer de cette tradition. Pour quelles raisons ?

Evénement national qui est célébré le 30 juillet de chaque année, la Fête du Trône, ponctuée de cérémonies officielles et populaires, célèbre l’anniversaire de l’intronisation du roi Mohammed VI et son allégeance officielle. Ce glorieux événement n’a plus été célébré depuis maintenant deux ans. Plus précisément, depuis le divorce entre le roi Mohammed VI et la princesse Lalla Salma.

À lire aussi :   Fête du Trône : le message de Benny Gantz à Mohammed VI

Devenue officielle depuis la publication d’un décret ministériel publié par Mohammed El Mokri, le 26 octobre 1934, la fête du Trône est composée de plusieurs éléments dont les plus importants sont que chaque ville marocaine se doit d’organiser des festivités et des célébrations musicales, décorer les rues aux couleurs du drapeau, et distribuer des vêtements et de la nourriture aux associations de bienfaisance. Mais les Marocains semblent désormais privés de cette tradition.

A lire : Maroc : Mohammed VI toujours hanté par Lalla Salma

Pour cette édition 2021 et celle précédente, la maladie à Coronavirus a été évoquée comme contrainte ayant mené à l’annulation des festivités en lien avec cette commémoration, l’une des plus importantes au royaume, puisque sacrant l’accession du roi Mohammed VI au pouvoir. Seulement, les choses bougent beaucoup au royaume, après la disparition de Lalla Salma, la désormais ex-épouse du roi Mohammed VI.

À lire aussi :   Fête du Trône : les messages de Poutine, Elizabeth II, Ben Salmane… au roi Mohammed VI

La situation est d’autant plus inquiétante que la Fête du Trône n’est pas le seul évènement dont la célébration est désormais compromise. On se rappelle début août 2019, que le roi Mohammed VI avait, via son Cabinet royal, fait une annonce plutôt surprenante, alors au beau milieu de la polémique liée à sa séparation avec la princesse Lalla Salma.

« A compter de cette année 2019 et pour les années à venir, le roi Mohammed VI ne célébrera plus les festivités marquant son anniversaire prévu le 21 août », avait indiqué un communiqué du palais royal. Il ne serait pas étonnant qu’après l’épisode du Coronavirus, que le palais royal émette un communiqué similaire, pour demander aux Marocains de faire leurs adieux à cette tradition qu’est la Fête du Trône.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire