Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
ELIMINATION DU PALUDISME A L’HORIZON 2030 : Les pays du Sahel font front commun
03/09/2018 à 11h25 par Steven Ablam Kpoglo

«Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel». C’est la plateforme mise sur pied par huit pays de ce regroupement de la zone ouest-africaine pour en finir avec cette maladie d’ici 2030. En mettant en place une telle initiative, les ministres de la Santé de ces pays, à la fin de cette réunion, vendredi dernier, se sont fixé des principes pour atteindre leurs objectifs.

Après trois jours de conclave, à Dakar, dans le cadre de la réunion de haut niveau de la déclaration sur l’«Initiative pour l’élimination du paludisme dans le Sahel», les huit pays sahéliens de l’Afrique de l’ouest décident d’intensifier leur combat pour vaincre cette maladie d’ici 2030. Au sortir du 68ème comité régional de l’Organisation mondiale pour la santé (Oms), vendredi dernier, ces ministres de la santé du Burkina Faso, de la Gambie, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Cap-Vert, du Sénégal et du Tchad ont réussi à mettre sur pied une nouvelle plateforme régionale dénommée «Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel». Cette plateforme vise à éliminer cette maladie qui menace plus de 90 millions de personnes dans cette région chaque année. «Ces pays se sont engagés à accélérer l’introduction de technologies innovantes pour combattre la maladie et à mettre au point un tableau de bord sous-régional permettant de suivre et d’évaluer la progression de leurs objectifs, à savoir éliminer le paludisme à l’horizon 2030», lit-on dans un document transmis qui résume les conclusions tirées de cette rencontre. Selon ces dirigeants de départements de santé dans les huit pays, avec près de 20 millions de cas de paludisme annuels, le Sahel a accompli quelques avancées, mais a aussi subi des revers dans sa lutte contre la maladie. «Si le Burkina Faso et le Niger continuent à être fortement touchés par le paludisme, les progrès constants réalisés au Sénégal et en Gambie ont permis d’y enregistrer un net recul du nombre de personnes atteintes par le paludisme et de décès dus à cette maladie. Egalement membre de cette initiative, le Cap-Vert est quant à lui sur la bonne voie pour éliminer la maladie de son territoire d’ici à 2020», informent-ils.

Lire aussi: Kenya : des scientifiques découvrent un microbe qui pourrait stopper la transmission du paludisme

Désignée ambassadrice de cette initiative, le Professeur Awa Marie Coll-Seck, ministre d’Etat du Sénégal, soutient que les pays du Sahel doivent reconnaitre les nombreux avantages d’un travail collaboratif pour accélérer l’élimination du paludisme dans la région. «Cette initiative est essentielle pour améliorer la santé des personnes et les systèmes de santé nationaux, qui ont un impact direct sur l’économie des pays. Nous combattrons mieux et plus vite cette maladie en unissant nos ressources, en introduisant de nouveaux outils, en partageant nos meilleures pratiques et en coordonnant nos efforts par-delà les frontières», annonce-t-elle. «Le paludisme pèse très lourdement sur nos familles, nos communautés et nos pays, contribuant au cycle de pauvreté qui mine la région. En partageant les responsabilités et en collaborant avec des partenaires dédiés, les pays du Sahel peuvent optimiser l’impact de leurs efforts pour endiguer cette maladie mortelle», ajoute le Professeur Stanley Okolo, Directeur général de l’Organisation ouest-africaine de la Santé et coordonnateur de l’Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel.

 

senclic

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 572 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Burkina Faso : Roch Kaboré envisage le retour de Blaise Compaoré, s'il est réélu

23/10/2020

Burkina Faso...

  L'ancien président burkinabè Blaise Compaoré pourrait...
Mali: Après Sidiki Diabaté et sa mère, un autre membre de la famille jeté en prison

23/10/2020

Mali: Après...

Décidément, la famille de Sidiki Diabaté a...
Bamba Moriféré : ” Alassane Ouattara n’est pas un Ivoirien. C’est un homme dangereux “

23/10/2020

Bamba Moriféré...

L’opposant Bamba Moriféré a fait une adresse...
Côte d’Ivoire / Violences préélectorales : 8 morts et 41 blessés à Dabou

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

La flambée de violences qui s’est emparée...
Main tendue du gouvernement ivoirien / Blé Guirao (UDPCI) : ” On n’est plus à ce niveau …”

23/10/2020

Main tendue...

Le Secrétaire Général de l’UDPCI, ex-allié du...
Mamadou Koulibaly : “Ouattara pense que c’est un droit pour lui de tuer les Ivoiriens

23/10/2020

Mamadou Koulibaly...

Le Professeur Mamadou Koulibaly garde toujours une...
Guinée / élection présidentielle : les observateurs de la Cedeao surpris en train de se partager de l’argent-(Source)

23/10/2020

Guinée /...

Dans la soirée du mercredi, des journalistes...
Côte d’Ivoire /Dialogue politique : Bédié et Affi dénoncent le jeu trouble de la CEDEAO

23/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les candidats Henri Konan Bédié et Pascal...
Violences en Côte d'Ivoire : Kerozen arrête la musique

23/10/2020

Violences en...

  La Côte d'Ivoire est en train...
La Togolaise Gisèle Victoria Magbo brille dans la diaspora

22/10/2020

La Togolaise...

Elle s’appelle Gisèle Victoria Magbo et est...
Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...
Mali : l’ex-président Keïta de retour à Bamako deux mois après avoir été renversé

22/10/2020

Mali :...

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK »),...
Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali

22/10/2020

Opération Barkhane...

Le Premier régiment de chasseurs de Thierville...
$ 1,7 milliard d'aide pour le Burkina, le Mali et le Niger

22/10/2020

$ 1,7...

Encore une information sur l'aide, direz-vous ?...

«Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel». C’est la plateforme mise sur pied par huit pays de ce regroupement de la zone ouest-africaine pour en finir avec cette maladie d’ici 2030. En mettant en place une telle initiative, les ministres de la Santé de ces pays, à la fin de cette réunion, vendredi dernier, se sont fixé des principes pour atteindre leurs objectifs.

Après trois jours de conclave, à Dakar, dans le cadre de la réunion de haut niveau de la déclaration sur l’«Initiative pour l’élimination du paludisme dans le Sahel», les huit pays sahéliens de l’Afrique de l’ouest décident d’intensifier leur combat pour vaincre cette maladie d’ici 2030. Au sortir du 68ème comité régional de l’Organisation mondiale pour la santé (Oms), vendredi dernier, ces ministres de la santé du Burkina Faso, de la Gambie, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Cap-Vert, du Sénégal et du Tchad ont réussi à mettre sur pied une nouvelle plateforme régionale dénommée «Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel». Cette plateforme vise à éliminer cette maladie qui menace plus de 90 millions de personnes dans cette région chaque année. «Ces pays se sont engagés à accélérer l’introduction de technologies innovantes pour combattre la maladie et à mettre au point un tableau de bord sous-régional permettant de suivre et d’évaluer la progression de leurs objectifs, à savoir éliminer le paludisme à l’horizon 2030», lit-on dans un document transmis qui résume les conclusions tirées de cette rencontre. Selon ces dirigeants de départements de santé dans les huit pays, avec près de 20 millions de cas de paludisme annuels, le Sahel a accompli quelques avancées, mais a aussi subi des revers dans sa lutte contre la maladie. «Si le Burkina Faso et le Niger continuent à être fortement touchés par le paludisme, les progrès constants réalisés au Sénégal et en Gambie ont permis d’y enregistrer un net recul du nombre de personnes atteintes par le paludisme et de décès dus à cette maladie. Egalement membre de cette initiative, le Cap-Vert est quant à lui sur la bonne voie pour éliminer la maladie de son territoire d’ici à 2020», informent-ils.

Lire aussi: Kenya : des scientifiques découvrent un microbe qui pourrait stopper la transmission du paludisme

Désignée ambassadrice de cette initiative, le Professeur Awa Marie Coll-Seck, ministre d’Etat du Sénégal, soutient que les pays du Sahel doivent reconnaitre les nombreux avantages d’un travail collaboratif pour accélérer l’élimination du paludisme dans la région. «Cette initiative est essentielle pour améliorer la santé des personnes et les systèmes de santé nationaux, qui ont un impact direct sur l’économie des pays. Nous combattrons mieux et plus vite cette maladie en unissant nos ressources, en introduisant de nouveaux outils, en partageant nos meilleures pratiques et en coordonnant nos efforts par-delà les frontières», annonce-t-elle. «Le paludisme pèse très lourdement sur nos familles, nos communautés et nos pays, contribuant au cycle de pauvreté qui mine la région. En partageant les responsabilités et en collaborant avec des partenaires dédiés, les pays du Sahel peuvent optimiser l’impact de leurs efforts pour endiguer cette maladie mortelle», ajoute le Professeur Stanley Okolo, Directeur général de l’Organisation ouest-africaine de la Santé et coordonnateur de l’Initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel.

 

senclic

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 572 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire