Élimination de l’Algérie : Belmadi condamne l’arbitrage en Afrique et parle de conspiration


Video player

Djamel Belmadi n’a pas encore digéré la défaite de l’Algérie contre le Cameroun.

L’ancien milieu de terrain pense que le continent doit investir dans les arbitres pour s’améliorer.

L’entraîneur algérien Djamel Belmadi a déclaré publiquement qu’il était tellement en colère contre la décision de l’arbitre Bakary Gassama qu’il ne voulait plus le revoir.

Le Gambien accueille le match retour des éliminatoires de la Coupe du monde de football entre l’Algérie et le Cameroun le 29 mars. Après une victoire d’un but à l’extérieur à l’aller, l’Algérie était favorite pour se qualifier alors qu’elle disputait son match retour devant son public.

Mais les Lions indomptables se sont surpassés et l’Algérie a été éliminée. Belmadi ne peut toujours pas accepter la situation.

Lors d’une récente sortie, Bellmay a critiqué l’arbitre gambien et a suggéré qu’il avait été soudoyé par le Cameroun.

“Je n’aime pas le voir [Bakary Gassama] assis confortablement dans notre salon, buvant du café et mangeant des lasagnes”, a déclaré Belmadi à FAF TV.

« Je l’ai rencontré en Turquie et lui ai dit qu’il… plus jamais de cette vie, nous ne laisserons plus jamais deux ou trois personnes conspirer contre notre pays, et ne laisserons plus jamais l’arbitre blesser notre pays. »

Belmadi a poursuivi en disant que l’Afrique a un énorme problème avec l’arbitrage.

“C’est une catastrophe en Afrique. Il faut améliorer l’arbitrage et les infrastructures, et les dirigeants devraient s’y intéresser. Si des terrains et des stades se construisent partout, le niveau de l’arbitrage est encore loin d’être au top”, a-t-il poursuivi.

 

 

“Pour moi, nous, y compris tout le continent, sommes à l’âge préhistorique des arbitres. Qu’ils veuillent réparer, que ce soit adapté à la FIFA, je ne sais pas, mais quiconque veut me parler, venez à moi.

Je travaille en Asie et je travaille en Europe en tant que joueur. En Europe, nous approchons des niveaux d’erreur zéro, en particulier avec VAR. En Asie, j’ai fait des ateliers préparatoires à nos jeux, et quand tu sors de la réunion, tu as l’impression d’être un homme intègre, il t’arrive quelque chose, ils sont tellement pointus, travailleurs et exigeants. Là, si vous l’entendez ou le voyez ou y participez, c’est la prison et l’exclusion à vie du football. En Afrique, on est loin, et quand on arrive à ces jeux, dans des jeux aussi importants, c’est tout simplement un business. »

La sortie récente de Djamel Belmadi n’a pas laissé le Cameroun indifférent. Dans un communiqué, le président de la Ficafoot, Samuel Eto’o, a promis de porter l’affaire devant la commission d’éthique de la FIFA.

« La Fédération camerounaise de football exprime sa profonde inquiétude suite au discours prononcé par M. Djamel Belmadi, entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, le 24 avril 2022 après le décompte des matchs de la section africaine de la Coupe du monde Qatar 2022 Playoffs, signé par Président Samuel Eto’o Un communiqué publié par l’instance camerounaise […] Le Cameroun se réserve le droit de saisir la commission d’éthique de la FIFA dans les prochains jours »

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire