People

Élection 2022 au Mali : la CEDEAO exprime sa préoccupation

Mali

Pour ce qui concerne les   élections présidentielles et législatives censées ramener les civils au pouvoir au Mali après deux coups d’Etat militaires en un an, Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se dit « préoccupée » quant à leurs tenues.

La CEDEAO a terminé, mardi 7 septembre, une mission visant à évaluer l’avancée du processus de transition au Mali. Au terme de son séjour, la mission a exprimé sa préoccupation concernant la tenue des élections présidentielle et législatives.

Mali

Mali

Prévue en février 2022, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se dit « préoccupée » quant à la tenue des élections au Mali.

À lire aussi :   Mali : la France commencera à fermer ses bases d'ici fin 2021

Les élections présidentielle et législatives doivent en principe se tenir en février prochain. Ils sont censés marquer la fin d’une période de transition de 18 mois au Mali et un retour à l’ordre constitutionnel.

Alors que de nombreuses voix s’élèvent pour émettre des doutes sur la possibilité de tenir ce délai, la mission de la CEDEAO, conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, exprime sa préoccupation.

« La mission reste préoccupée par l’insuffisance d’actions concrètes dans la préparation effective du processus électoral, souligne le général Francis Béhanzin, commissaire paix et sécurité de la Cédéao au micro de Lamissa Sangaré. La mission a rappelé l’importance du respect de la date des élections annoncée afin de montrer la crédibilité du processus de transition. Elle a encouragé le gouvernement de transition à présenter rapidement un chronogramme détaillant le calendrier, les réformes et actions prioritaires qu’il est urgent d’entreprendre pour la tenue des élections présidentielle et législatives ».

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire