En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Crise Israélo- Palestinienne : L’Égypte menace de suspendre le traité de paix !



L’Égypte a averti Israël que le traité de paix entre les deux pays serait suspendu en cas d’afflux de réfugiés palestiniens vers la péninsule égyptienne du Sinaï, selon des responsables égyptiens cités par le journal Israel Hayom. Le Caire aurait transmis un message sévère, indiquant que même un seul réfugié palestinien traversant la frontière entraînerait l’annulation de l’accord de paix.

Une source a déclaré au journal que l’Egypte avait transmis un message dur à Israël, affirmant que « si ne serait-ce qu’un seul réfugié palestinien traverse la frontière, l’accord de paix sera annulé ».
Une autre source aurait déclaré que le message du Caire était que « même si un réfugié égyptien traversait la frontière, l’accord de paix serait suspendu »

Lire aussi : Création d’une dissidence au sein du MGC de Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire

Cette menace s’étendrait également à un éventuel réfugié égyptien. Les autorités égyptiennes estiment qu’accueillir un grand nombre de réfugiés palestiniens créerait un problème permanent pour l’Égypte. Le traité de paix entre l’Égypte et Israël, signé en 1979, a marqué la fin de l’état de guerre, la reconnaissance mutuelle et la normalisation des relations. L’Égypte était alors devenue le premier État arabe à reconnaître officiellement Israël.

La région connaît une escalade des tensions depuis octobre 2023, marquée par des attaques à la roquette du Hamas depuis Gaza vers Israël, entraînant une série de représailles. Les hostilités ont fait des milliers de victimes, notamment lors d’une incursion terrestre israélienne à Gaza.

Un accord de trêve temporaire a été négocié par le Qatar entre Israël et le Hamas en novembre, mais la situation demeure tendue. L’avertissement de l’Égypte à Israël souligne les enjeux politiques et humanitaires complexes de la région, mettant en lumière les conséquences possibles sur le traité de paix en cas de flux massif de réfugiés.

doingbuzz DIRECT

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !