USA People

Donald Trump lourdement sanctionné par Facebook

Donald Trump lourdement sanctionne par Facebook doingbuzz scaled

Ce vendredi 04 juin 2021, Facebook a annoncé avoir suspendu l’ancien président américain, Donald Trump, pour 2 ans. Le géant de la messagerie l’accuse d’avoir enfreint ses règles d’utilisation.

A en croire Facebook, Donald Trump ne pourra revenir que quand les « risques pour la sécurité du public auront disparu ».

Début janvier, Facebook avait exclu temporairement l’ancien homme fort  de la Maison Blanche pour avoir encouragé ses partisans lors de l’attaque du Capitole à Washington, une décision sans précédent.

Dans ce même mois, Twitter avait sanctionné l’ancien président et suspendu définitivement son compte en mettant en avant le « risque de nouvelles incitations à la violence » après les événements au Capitole.

À lire aussi :   USA : Pete Buttigieg, le premier ministre ouvertement homosexuel, annonce être devenu papa

Lire aussi : Donald Trump au cœur d’une nouvelle polémiques après sa récente sortie

Le groupe californien avait auparavant toléré de nombreux messages du milliardaire républicain jugés  problématiques par de larges pans de la société, et même en interne.  Mais le 7 janvier dernier, le réseau avait finalement suspendu « jusqu’à nouvel ordre » le candidat perdant pour avoir enfreint ses règles sur l’incitation à la violence, notamment dans une vidéo où il exprimait son soutien aux émeutiers.

Facebook a supprimé la vidéo, mais quelques heures plus tard, M. Trump a écrit dans un autre message : « Ce sont les choses qui arrivent lorsqu’une victoire électorale écrasante et sacrée est arrachée sans cérémonie et de manière vicieuse à de grands patriotes qui ont été mal et injustement traités pendant si longtemps ».

À lire aussi :    Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir fermé Twitter

En l’espace de quelques minutes, Facebook a également supprimé la deuxième publication du compte de M. Trump et l’a d’abord empêché de publier pendant 24 heures avant de le suspendre indéfiniment.

Donald Trump a réagi à la nouvelle, dénonçant une insulte faite à ses 75 millions d’électeurs. « La décision de Facebook est une insulte aux 75 millions de personnes qui ont voté pour nous en 2020 », a affirmé l’ex-président dans un communiqué, ajoutant que le géant des réseaux sociaux ne devrait pas être autorisé à s’en tirer avec cette censure.

Facebook précise par ailleurs que les personnalités politiques seraient désormais sanctionnées comme les autres utilisateurs quand elles enfreignent les règles, notamment en cas de désinformation.

À lire aussi :   Texas : L’Etat interdit strictement l’avortement même en cas de viol

Lire aussi : Etats-Unis-Exclusif/ Donald Trump de retour au pouvoir en août 2021: sa déclaration-choc

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire