Des dizaines de migrants se réfugient sur une plate-forme pétrolière en Méditerranée


Video player

Jusqu’à 70 migrants cherchant à traverser la Méditerranée se sont réfugiés sur une plate-forme pétrolière avant d’être remis aux autorités tunisiennes, ont déclaré le géant de l’énergie Shell et une organisation caritative de sauvetage.

Le navire de sauvetage Louise Michel a annoncé mardi dans un communiqué avoir secouru 31 personnes d’un bateau en bois à la dérive par mauvais temps tandis que “65 à 70 autres personnes ont résisté toute la nuit sur la plate-forme pétrolière Shell” sur laquelle elles étaient montées.

Shell en Tunisie a confirmé qu’un nombre indéterminé de migrants avait atteint sa plate-forme de Miskar, située à environ 120 km (75 miles) au large des côtes tunisiennes, à 20h00 heure de Tunis (19h00 GMT) lundi.

« Les migrants ont été assistés et fournis en eau, nourriture et vêtements secs », a indiqué la compagnie, précisant avoir informé les autorités tunisiennes.

Il a ajouté: “Les migrants ont depuis été transférés en toute sécurité sur le navire de la marine tunisienne le 4 janvier 2022 vers 14 heures, heure de Tunis”.

Le Louise Michel est un ancien navire de la marine française de 30 mètres (98 pieds) décoré par l’insaisissable artiste britannique Banksy, l’un de ses sponsors.

C’est l’un des nombreux navires de sauvetage opérant en Méditerranée, alors que des dizaines de milliers de migrants tentent d’atteindre l’Europe chaque année, souvent dans des bateaux qui fuient et surpeuplés.

Il n’est pas rare que certaines des personnes bloquées cherchent refuge sur des plates-formes pétrolières offshore, bien que les opérateurs avertissent que cela peut être dangereux.

Plus de 115 000 personnes sont arrivées par mer en Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre et à Malte l’année dernière, tandis qu’environ 1 800 sont décédées ou ont disparu, selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire