En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

Débat houleux entre le ministre Bawara et Karl Gaba sur la politique togolaise



Le vote s’est déroulé dans le calme. Mais pour les partis politiques d’opposition, il y a eu trop de bourreaux d’urnes, des fraudes de tout genre. Plusieurs vidéos ont aussi fait le tour de la toile. Les accusations ne cessent de pleuvoir.

On apprend que peu de personnes seraient sorties accomplir leur devoir de citoyen surtout dans le Grand Lomé. Mais actuellement, le parti au pouvoir , Union pour la République se taille la part du lion dans le nord du pays. En attendant les autres résultats, les débats sont houleux ici et là mais Unir continue d’avoir des députés en grand nombre.

Encore un souci lié à la constitution

Sur France 24, le ministre Bawara a fait savoir que la constitution togolaise permet aux députés de rester en fonction jusqu’à ce que de nouveaux députés prennent fonction. Et donc, dire que la constitution votée ne devrait pas se faire par les députés n’est pas correct.

Lire aussi: Nigéria : Plus de 715 terroristes neutralisés et 465 otages sauvés en avril

Le ministre de la fonction publique a expliqué que les partis politiques d’opposition soutenus par des personnalités ont eu à échanger avec la population sur la réforme constitutionnelle au cours de la campagne électorale. Ils ont eu aussi à appeler la population à sanctionner le parti au pouvoir dans les urnes, rappelle-t-il.

M. Gaba Karl de l’organisation Togo Debout , pour sa part, a dit ouvertement que le Togo est une dictature. Ensuite, les coups d’État institutionnels sont nombreux et il faut le faire savoir selon lui. « Faure Gnassingbé est illégitime et nous lui demandons de dégager », a-t-il dit.

Il parle d’un nouveau contrat social qui doit exister désormais au Togo.

Suivez l’intégralité du débat de France 24.

 

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !