Accusé d’avoir tabassé sa femme, DJ Lewis rompt le silence


Video player

Objet d’une vive polémique liée à une violence conjugale, sur la toile depuis quelques jours, l’artiste coupé-décalé DJ Lewis a décidé de réagir pour éclairer la lanterne de l’opinion publique.

Dans une vidéo enregistrée aux côtés de son épouse Djenny et de leurs enfants, le chanteur Ivoirien Kouya Igba Arsène alias DJ Lewis s’est finalement prononcé sur la rumeur de violence conjugale qui fait le chou gras des réseaux sociaux. Reconnaissant avoir été violent envers sa femme à une époque, Dj Lewis a rassuré ses fans sur le fait qu’il s’est complètement repenti de ses actes de méchanceté.

DJ Lewis

gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw== - Accusé d’avoir tabassé sa femme, DJ Lewis rompt le silence

« Hier on m’a présenté comme quelqu’un de méchant, de monstrueux. Ne venez pas me faire passer pour ce que je ne suis pas aujourd’hui. Cette histoire s’est produite lorsqu’on était copain et copine il y a longtemps de cela. Dans tous les couples, il y a des hauts et des bas. (…) Aujourd’hui je suis quatre fois plus mature », a-t-il déclaré dans sa vidéo alors qu’il était entouré de sa famille.

Pour ceux qui ne sont pas au parfum de la nouvelle, il s’agit d’une vieille affaire ressuscitée par l’influenceur Juste Crépin Gondo. Faut-il le rappeler, l’alerte avait été lancée sur la toile à la suite d’ une vidéo publiée par l’influenceur Ivoirien Juste Crépin Gondo.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook jeudi 10 Février 2022, le jeune bloggeur a révélé détenir des preuves audio et des photos qui attestent que DJ Lewis aurait battu sa femme Djenny devant ses enfants et que l’affaire serait pendante devant la justice.

Lire aussi : Abidjan : 2 passagers partis de Bénin interpellés avec 2 millions d’euros et 84 kg d’or

Alors que l’alerte de l’influenceur a suscité une avalanche de réactions à propos de cette affaire, un journaliste membre d’un réseau de lutte contre les violences faites aux femmes, est monté au créneau pour démentir les faits après vérification.

« Faux. Il est 00h53 (ce jeudi soir). On vient de chez lui (Dj Lewis), à Abata (…) Il n’a pas porté main à la bonne dame, à plus forte raison, défiguré son visage. La photo qui a circulé sur internet date de 2018. Un petit problème de couple, affaire de portable. En ce moment où j’écris, il est à la maison en compagnie de son épouse et ses enfants », a-t-il expliqué.

Après ce démenti du journaliste, Juste Crépin est revenu sur sa publication pour présenter ses excuses publiques non seulement à l’auteur du morceau à succès « Apoutchou » mais également à la gendarmerie de Bingerville.

 

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire