En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

D’autres otages israéliens devraient être libérés après la trêve à Gaza



La trêve entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza s’est prolongée mardi pour un cinquième jour alors que les deux parties ont achevé la libération des otages israéliens et des Palestiniens détenus et semblent prêtes à en libérer davantage tant que les combats s’arrêtent. 

Le Hamas a pris environ 240 otages lors d’une incursion le 7 octobre dans le sud d’Israël et tué 1 200 personnes, selon les chiffres israéliens.

Israël a déclaré lundi que 11 Israéliens étaient rentrés dans le pays depuis la bande de Gaza, portant à 69 le total d’otages israéliens et étrangers que le groupe islamiste palestinien a libérés depuis vendredi dans le cadre de la trêve.

La Maison Blanche et les négociateurs qataris ont estimé lundi que la pause initiale de quatre jours dans les combats, qui devait expirer mardi à 05h00 GMT, avait été prolongée de deux jours supplémentaires.

Israël n’a fait aucun commentaire sur un accord visant à prolonger la trêve mais, le bureau du Premier ministre israélien a expliqué que le gouvernement avait approuvé l’ajout de 50 prisonnières à sa liste de Palestiniennes en vue d’une éventuelle libération si d’autres otages israéliens étaient libérés.

Israël avait précédemment annoncé qu’il prolongerait la trêve d’un jour pour chaque tranche de 10 otages supplémentaires libérés, offrant ainsi un certain répit dans la guerre.

Lire aussi : Voici les universités où étudier la médécine au Togo

Le gouvernement israélien a reçu une liste d’otages qui devraient être libérés mardi, a rapporté la radio militaire israélienne, citant le bureau du Premier ministre israélien.

Le service pénitentiaire israélien a fait savoir que 33 prisonniers palestiniens avaient été libérés lundi de la prison israélienne d’Ofer en Cisjordanie occupée et d’un centre de détention à Jérusalem, portant à 150 le nombre total de Palestiniens libérés depuis vendredi.

En réponse à l’attaque du 7 octobre, Israël a bombardé la bande de Gaza et lancé une offensive terrestre dans le nord. Plus de 15 000 Palestiniens ont été tués, selon le gouvernement du Hamas à Gaza, et des centaines de milliers ont été déplacés.

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !