Coopération France-Rwanda : Paris nomme un nouvel ambassadeur à Kigali


Video player

Le processus de rapprochement entre la France et le Rwanda a atteint son point culminant. Après six années de vide, Paris est désormais représenté à Kigali au niveau ambassadeur.

C’est désormais fait. Antoine Anfré, 58 ans, vient d’être nommé ambassadeur de la France près le Rwanda. Le pays de Paul Kagamé a validé l’accréditation de ce diplomate dont le nom était cité depuis la visite du Président français à Kigali. Presque six années après le départ du dernier ambassadeur français, Michel Flesch, du pays des Mille collines, la flamme de la coopération chaude se rallume à nouveau entre les deux pays. C’est l’aboutissement d’un long processus qui a commencé depuis quelques mois et dont l’un des moments clés a été la visite historique, les 27 et 28 mai derniers, du Président Emmanuel Macron au Rwanda. Une visite comme jamais il n’y en avait eu depuis 27 ans de la part d’un Président français.

« Cette visite parle du futur, pas du passé. La France et le Rwanda vont beaucoup améliorer leurs relations au bénéfice de nos peuples, économiquement, politiquement et dans le domaine de la culture (…) Mais la relation entre nos deux pays ne sera jamais totalement conventionnelle. Il y a une familiarité particulière qui résulte de la terrible et complexe histoire que nous partageons, pour le meilleur et pour le pire. Nous souhaitons créer une relation forte et durable, fondée sur des priorités qui comptent pour nous deux, France et Rwanda », avait déclaré le Président rwandais, à la suite de son homologue français, au Mémorial du génocide de Kigali, lieu symbolique reposent les restes de 250 000 sur les 800 000 Tutsis massacrés.

Le nouvel ambassadeur n’est pas un inconnu de Kigali, bien au contraire ! Il est d’ailleurs cité dans le Rapport Duclert pour avoir attiré, dans les années 1990, l’attention des autorités françaises sur les risques de violences au Rwanda. Antoine Anfré connaît donc très bien l’Afrique, puisqu’il a été ambassadeur de la France au Niger, de février 2014 à juillet 2015. Plus tôt, dans les années 1990, il avait été le premier secrétaire de l’ambassade de France en Ouganda, dans les années 1990.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

No Responses

  1. Pingback: L’incendie du cockpit à l’origine du crash d’Egyptair – Rapport - Afrikpress

Laisser votre commentaire