Conseil de l’Europe : la Russie exclue


Video player

La Russie se fait bannir de la table d’une autre institution internationale. Le Conseil de l’Europe a expulsé ce mercredi 16 mars le pays de Vladimir Poutine du principal organe de défense des droits de l’homme du continent, une décision sans précédent en raison de l’invasion et de la guerre menées par Moscou en Ukraine.

Le comité des ministres de cette organisation de 47 pays a déclaré que “la Fédération de Russie cesse d’être membre du Conseil de l’Europe à compter d’aujourd’hui (Ndlr. mercredi 16 mars)”.

Dans un geste hautement symbolique après la décision, le personnel du Conseil de l’Europe est sorti de son siège à Strasbourg et a décroché le drapeau russe, pliant soigneusement le drapeau tricolore avant qu’il ne soit emporté.

En début de semaine, l’assemblée parlementaire du groupe avait déjà engagé le processus d’expulsion et soutenu à l’unanimité que la Russie serait mise à la porte. Malgré l’apparat, la fin de 26 ans d’adhésion au groupe s’est faite sans cérémonie. Mais beaucoup ont dit qu’elle était pleinement méritée.

Une expulsion méritée

Tiny Kox, président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, a déclaré que l’expulsion “était nécessaire, et je suis heureux que nous ayons osé le faire”.

Kox a déclaré que son organisation “reste du côté des victimes de cette guerre d’agression non provoquée de la Fédération de Russie contre l’Ukraine, et toutes nos pensées vont maintenant au peuple ukrainien.”

Les nations membres se sont également exprimées. “Les actions de la Russie ont à elles seules conduit à ce résultat”, a déclaré la ministre suédoise des Affaires étrangères, Ann Linde. “Nous espérons sincèrement que la Russie reviendra un jour aux idéaux de paix et de démocratie, et retrouvera son statut de membre.”

La Russie prête à quitter le Conseil de l’Europe

Le ministre russe des affaires étrangères, Sergey Lavrov, a insisté mercredi sur le fait que la Russie aurait quitté l’organisation de toute façon. Dans une interview accordée au radiodiffuseur russe RBK, il a accusé les pays de l’OTAN et de l’UE d'”abuser de leur majorité au sein du Conseil, pour finalement le transformer en un outil de politique anti-russe”. L’Ukraine est également membre du Conseil de l’Europe.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, a immédiatement salué la décision, tweetant qu’il n’y avait “pas de place pour la Russie dans les instances européennes alors qu’elle mène une guerre d’agression barbare contre l’Ukraine et commet de multiples crimes de guerre.”

Il n’était pas clair quelle était l’étendue du soutien à l’expulsion puisque le Comité des ministres est arrivé à un “consensus” à huis clos, ce qui rend impossible une ventilation complète des votes.

 

Source

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire