...

Congo-Brazzaville : les états généraux de l’éducation lancés


Video player

Les états généraux de l’éducation sont enfin une réalité au Congo-Brazzaville après plusieurs années d’attente. Les assises ont été lancées mardi à moins d’un mois de la rentrée des classes dans le pays par le chef du gouvernement, Anatole Collinet Kakosso. L’occasion pour les autorités de faire le point sur les nombreux maux qui minent le secteur de l’éducation.

Lire aussi : La Russie renforce sa coopération militaire avec le Congo Brazza

Face aux partenaires techniques et financiers, notamment l’Unicef, l’Unesco et la Banque mondiale, le Premier ministre Anatole Collinet Makosso, a peint un tableau sombre de ce secteur.

« Notre système éducatif du préscolaire à l’université présente des défis importants dans les domaines de l’accès à l’équité, l’égalité du genre, l’amélioration de la pertinence et de la qualité des apprentissages, l’adéquation de la formation qualifiante aux besoins de l’économie nationale et du marché de l’emploi, le nombre et la qualité des enseignants pour la plupart bénévoles et sans formation, l’intensification de la violence en milieu scolaire et universitaire. »

Souhaitons que ce pas va amorcer un départ glorieux de l’éducation du pays, qui peine des années à retrouver sa vraie valeur.

Lire aussi : Congo-B : Une rentrée compliquée pour les étudiants inscrits en France, les raisons

→ A LIRE AUSSI : Kenya : Voici les premières mesures du Président William Ruto

→ A LIRE AUSSI : Affaire du genre dans les écoles en France : Pap Ndiaye répond à Eric Zemmour

→ A LIRE AUSSI : Faure Gnassingbé lauréat d’un « Grand Prix »

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire