Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Chine : Des employés forcés à ramper dans la rue. La raison!(vidéo)
21/01/2019 à 17h25 par La redaction

Faute de n’avoir pas atteint les objectifs fixés pour l’année 2018, une entreprise chinoise a obligé ses employées à ramper dans la rue.

Les employés étaient à quatre pattes alors qu’ils se frayaient un chemin dans la circulation dense de Tengzhou, rapportent les médias locaux.

Les piétons de la ville de l’est de la Chine ont été choqués par la scène alors qu’ils s’arrêtaient pour voir les travailleurs avancer sur leurs mains et leurs genoux.

Ces employés travaillent pour une entreprise qui vend des produits de beauté, rapporte btime.com.

Le groupe était dirigé par un homme qui marchait en tenant un drapeau portant le nom de l’entreprise. Cette punition était infligée en présence de deux autres membres du personnel qui filmaient la scène.

La police est rapidement arrivée sur les lieux après avoir été informée de la situation.

Les vidéos de cette punition humiliante sont devenues virales sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation des internautes chinois.

«  Les employés sont aussi des êtres humains. Leur infliger une punition aussi irrespectueuse signifie que le patron n’est pas une personne sensée. C’est la même chose pour ces employées. Comment se fait-il qu’elles travaillent encore dans une telle entreprise ? », a écrit un internaute.

Selon la loi chinoise sur les contrats de travail, les employeurs ne sont pas autorisés à humilier et à infliger des châtiments corporels aux travailleurs. En outre, l’employeur est tenu d’indemniser le travailleur s’il lui cause un préjudice.

Néanmoins, de nombreuses entreprises chinoises continuent d’infliger des punitions humiliantes à leurs employés.

Le mois dernier, les travailleurs d’un salon de coiffure chinois ont été forcés de se gifler 100 fois, de manger des piments crus et de courir 10 km parce qu’ils n’avaient pas satisfait les attentes de leur patron.

En novembre, les employés d’une entreprise de rénovation de Zunyi, dans la province du Guizhou, ont été fouettés à la ceinture, forcés à boire de l’urine et à manger des cafards parce qu’ils n’avaient pas atteint leurs objectifs commerciaux.

Crédit photo : latestly

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Augustin Sidy Diallo est décédé.

22/11/2020

Augustin Sidy...

Augustin Sidy Diallo est décédé. Le président...
Après le soutien de Macron à Ouattara, quelle stratégie réelle pour Bédié pour la poursuite de la lutte ?

22/11/2020

Après le...

L’opposition ivoirienne avec Bédié semble tétanisée par...
Extradition : Soro répond, « ne m’arrivera que ce que Dieu aura permis. Pour l’heure continuons notre combat »

22/11/2020

Extradition :...

Guillaume Soro se prononce sur son extradition...
Yamoussoukro : 8 élèves du CAFOP enlevés par des Forces de l’ordre

22/11/2020

Yamoussoukro :...

Selon Théodore Zadi, huit élèves du Cafop...
Nigeria : un mort et plusieurs personnes enlevées dans l’Etat de Kaduna

22/11/2020

Nigeria :...

Des individus non identifiés ont attaqué une...
Moussa Tchangari de la société civile au Niger : « l’interview de Macron est une insulte à notre intelligence collective »

22/11/2020

Moussa Tchangari...

Moussa Tchangari se prononce sur l’interview du...
Le chef de la Banque mondiale salue les progrès du G20 en matière d’allègement de la dette

22/11/2020

Le chef...

ACTUALITES WASHINGTON, 21 novembre 2020 (Yeclo avec...
Présidentielle au Burkina Faso : ouverture des bureaux de vote ce 22 novembre

22/11/2020

Présidentielle au...

Présidentielle au Burkina Faso: ce dimanche 22...
Selon Franklin Nyamsi, Conseiller de Soro/ Alassane Ouattara développe un cancer de la gorge

22/11/2020

Selon Franklin...

Le dépit des partisans de Guillaume Soro...
Sénégal : des centaines de pêcheurs touchés par une mystérieuse infection

22/11/2020

Sénégal :...

Depuis quelques jours, plus de 300 pêcheurs...
Présidentielle américaine : le recomptage des voix en Géorgie confirme la victoire de Joe Biden

22/11/2020

Présidentielle américaine...

La victoire de Joe Biden a récemment...
RDC: un fonctionnaire accusé d'avoir détourné 8 milliards 250 millions FCFA

21/11/2020

RDC: un fonctionnaire...

Abdallah Bilenge, le directeur général de la Régie...
Burkina Faso : 5 choses à savoir sur la présidentielle de ce dimanche

21/11/2020

Burkina Faso :...

Dans l’ancienne Haute-Volta, les hommes intègres regagneront...
Sénégal : 100 migrants sénégalais périssent encore en mer, ce samedi

21/11/2020

Sénégal :...

Une pirogue, qui a chaviré a encore...
États-Unis : L’aîné de la famille Trump positif à la Covid

21/11/2020

États-Unis :...

Les mauvais vents n’ont visiblement pas encore...
Sénégal - Justice :  Un imam au cœur d’une rocambolesque affaire de mœurs

21/11/2020

Sénégal –...

« Je sais, en mon âme et...
TOGO/Que sait-on du Général Seyi Mémène?

21/11/2020

TOGO/Que sait-on...

  L'homme dans la vie est marqué...
Voici la bagarre entre entre Fallou, Ouzin Keita et Pawlish après l’émission « Confrontation » (Vidéo)

21/11/2020

Voici la...

Les téléspectateurs de la télévision 2stv ont...
10 000 problèmes détruit Niang Kharagne : «Modone Snap Khou... »

21/11/2020

10 000...

Les téléspectateurs de la télévision 2stv ont...
Guy Marius Sagna : “Le peuple sénégalais est encore accusé, critiqué pour préférer les Pawlish, Ouzin Keïta…”

21/11/2020

Guy Marius...

Le peuple sénégalais est encore accusé, critiqué...

Faute de n’avoir pas atteint les objectifs fixés pour l’année 2018, une entreprise chinoise a obligé ses employées à ramper dans la rue.

Les employés étaient à quatre pattes alors qu’ils se frayaient un chemin dans la circulation dense de Tengzhou, rapportent les médias locaux.

Les piétons de la ville de l’est de la Chine ont été choqués par la scène alors qu’ils s’arrêtaient pour voir les travailleurs avancer sur leurs mains et leurs genoux.

Ces employés travaillent pour une entreprise qui vend des produits de beauté, rapporte btime.com.

Le groupe était dirigé par un homme qui marchait en tenant un drapeau portant le nom de l’entreprise. Cette punition était infligée en présence de deux autres membres du personnel qui filmaient la scène.

La police est rapidement arrivée sur les lieux après avoir été informée de la situation.

Les vidéos de cette punition humiliante sont devenues virales sur les réseaux sociaux, suscitant l’indignation des internautes chinois.

«  Les employés sont aussi des êtres humains. Leur infliger une punition aussi irrespectueuse signifie que le patron n’est pas une personne sensée. C’est la même chose pour ces employées. Comment se fait-il qu’elles travaillent encore dans une telle entreprise ? », a écrit un internaute.

Selon la loi chinoise sur les contrats de travail, les employeurs ne sont pas autorisés à humilier et à infliger des châtiments corporels aux travailleurs. En outre, l’employeur est tenu d’indemniser le travailleur s’il lui cause un préjudice.

Néanmoins, de nombreuses entreprises chinoises continuent d’infliger des punitions humiliantes à leurs employés.

Le mois dernier, les travailleurs d’un salon de coiffure chinois ont été forcés de se gifler 100 fois, de manger des piments crus et de courir 10 km parce qu’ils n’avaient pas satisfait les attentes de leur patron.

En novembre, les employés d’une entreprise de rénovation de Zunyi, dans la province du Guizhou, ont été fouettés à la ceinture, forcés à boire de l’urine et à manger des cafards parce qu’ils n’avaient pas atteint leurs objectifs commerciaux.

Crédit photo : latestly

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire