Actualités Cote d'ivoire

Charles Konan Banny : ce qu’il faut savoir de cet homme !

Charles Konan Banny

Charles Konan Banny, ancien Premier ministre ivoirien et ex-gouverneur de la BCEAO est décédé ce vendredi 10 septembre, à Paris dans sa 78e année. Voici ce qu’il faut savoir sur ce banquier réputé.

Charles Konan Banny est né à Divo, fils de propriétaire de plantation Baoulé (l’une des plus grandes ethnies du pays), et diplômé de la prestigieuse École d’économie et de commerce (Essec) à Paris.

Après avoir travaillé à la direction nationale de la filière cacao dans le premier pays exportateur mondial, la Côte d’Ivoire, il a rejoint la Banque centrale des pays de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) en 1976 au siège de Dakar où il avait ensuite gravi tous les échelons.

Président par intérim de l’institution (1990-1993), il a été confirmé dans ses fonctions le 1er janvier 1994, trois semaines avant la dévaluation du franc CFA, qui aura un impact important sur son image d’ « homme de la France ». Il a occupé ce poste jusqu’en 2005 en tant que Premier ministre de Côte d’Ivoire.

Cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), M. Konan Banny avait ainsi été imposé comme Premier ministre à Laurent Gbagbo par la communauté internationale en décembre 2005. Il avait finalement choisi de constituer un véritable tandem avec le président, qui ne lui céda toutefois aucun pouvoir et qui annula certaines de ses décisions. Il avait quitté son poste un peu plus d’un an après avoir été nommé, en avril 2007.

En 2011, après la crise postélectorale qui a fait 3 000 morts, il est nommé à la présidence de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR). Mais il obtient des résultats contrastés. Malgré des témoignages poignants et l’audition de quelque 72 000 victimes, la CDVR a eu un très faible écho dans la population et n’a pas suscité la catharsis espérée en Côte d’Ivoire.

Originaire de Yamoussoukro, ville natale de Félix Houphouët-Boigny, père de la nation ivoirienne et fondateur de son parti, le PDCI, M. Konan Banny s’était lancé en 2015 dans la course à la présidentielle contre Alassane Ouattara, mais il avait finalement jeté l’éponge, affirmant refuser de participer à une « mascarade électorale ».

En somme, l’annonce du décès de M. Konan Banny a suscité une pluie de réactions et d’hommages dans la classe politique ivoirienne.

--
Publicité 3vision-group

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire