...

Cette liste détaille les différents types d’affections cutanées et d’imperfections vaginales.


Video player

Qu’il s’agisse de démangeaisons, d’irritations, de verrues ou de boutons sur vos organes génitaux, en parler peut être gênant, voire tabou. Celles-ci peuvent être causées par des maladies sexuellement transmissibles (MST) ou d’autres facteurs moins graves.

En particulier, les papules ou les lésions vaginales peuvent être difficiles à identifier. Il est vrai qu’il n’est pas facile d’en distinguer la cause, mais pour pouvoir la traiter efficacement, il est important d’en connaître la source. C’est pourquoi il est important de connaître les papules ou les lésions vulvaires et de comprendre leurs caractéristiques.
Les boutons sur les organes génitaux sont un problème assez courant, surtout chez les femmes. Ces dernières peuvent observer des papules ou de petites excroissances sur la vulve, ce qui soulève leurs inquiétudes.

Ces papules et lésions peuvent être douloureuses ou non, varier en taille et en forme et avoir diverses causes. Certains d’entre eux peuvent être dus à de simples frottements, tandis que d’autres peuvent être le résultat de maladies sexuellement transmissibles. Par conséquent, il est important de comprendre la différence entre eux afin de pouvoir les traiter efficacement.

Les boutons, les plaies ou les éruptions cutanées non causées par une MST ne sont généralement pas douloureuses et peuvent contenir du pus. Ils ne causent pas de démangeaisons ou de brûlures et ils ne sentent pas.

Voici quelques types de boutons ou de lésions qui peuvent apparaître sur la vulve vaginale :

Folliculite :

La folliculite se manifeste par des papules rouges ou des pustules. Ils peuvent être douloureux et remplis de pus. Cette forme d’inflammation folliculaire est généralement causée par des poils incarnés et est donc non infectieuse, ou par Staphylococcus aureus.

La folliculite peut être guérie lorsque la cause est identifiée. Par exemple, s’ils sont causés par la croissance de poils sous-cutanés, il est important de changer la méthode d’épilation.

Condylomes acuminés :

Les condylomes acuminés, également appelés verrues génitales ou crêtes de coq, sont des excroissances qui apparaissent sur la vulve. Ces verrues sont lisses et de couleur rose, indolores et ne démangent pas. Elles peuvent être nombreuses et regroupées dans une même zone, mais il existe aussi des types de verrues invisibles à l’œil nu. Les verrues génitales sont principalement causées par le virus du papillome humain (VPH) et sont transmises sexuellement.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Le condylome acuminé disparaîtra de lui-même après un certain temps. Mais ils peuvent aussi être traités pour s’en débarrasser. Notez cependant que les médicaments que vous prenez ne feront que vous débarrasser des verrues, pas du virus qui les cause. Autrement dit, ils peuvent réapparaître.

Cloques d’herpès génital :

L’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible qui apparaît sous forme de cloques remplies de liquide sur la vulve. Ils sont douloureux et peuvent démanger. Cette infection chronique est causée par le virus de l’herpès simplex dont on ne peut pas se débarrasser. Mais il existe plusieurs traitements qui peuvent soulager les symptômes de la maladie et réduire la récurrence des poussées d’herpès.

En plus de ces types de papules et de lésions cutanées, des ulcères peuvent se développer après une infection par la syphilis. Cette maladie sexuellement transmissible se présente sous la forme de lésions roses et enflées. N’oubliez pas qu’il est important de ne pas toucher ces boutons et lésions ou d’essayer de les vider, ce qui peut entraîner une infection.

Comment prévenir ces boutons et lésions ?

Certains boutons et lésions peuvent ne pas être évités. Le port d’un préservatif, en revanche, peut éviter les ampoules dues à l’herpès et réduire le risque de contamination par ces maladies et bien d’autres MST et virus.

De plus, une bonne hygiène personnelle est très importante pour prévenir tout type d’infection ou d’inflammation. Assurez-vous de laver vos organes génitaux de la surface. De plus, n’utilisez jamais de produits chimiques agressifs qui peuvent perturber l’équilibre de la flore vaginale et assurez-vous de changer de sous-vêtements tous les jours !

→ A LIRE AUSSI : Voici les différents types de vagin récemment mis à jour : le guide complet 2023

→ A LIRE AUSSI : Boutons dans la zone vaginale : comment s’en débarrasser en 2023

→ A LIRE AUSSI : Les dames voici les coiffures à franges courtes à essayer en 2023

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire