Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
«C’est comme s’ils me tuaient petit à petit» : se plaignant du traitement, une mère camerounaise meurt dans un hôpital canadien-VIDEO
22/03/2021 à 09h54 par La redaction
Publicité
Publicité

Le bureau du coroner du Québec a ouvert une enquête sur la mort d’un réfugié camerounais qui a partagé une vidéo sur les réseaux sociaux affirmant que le personnel d’un hôpital local où elle a été admise essayait de la tuer après avoir reçu à plusieurs reprises des médicaments auxquels ils savaient qu’elle était allergique.

Selon le Montreal Gazette , Mireille Ndjomouo a lancé l’appel désespéré à la communauté camerounaise sur Facebook en leur demandant d’intervenir pour qu’elle soit transférée dans un autre établissement de santé. Elle a dit que le personnel de l’ hôpital Charles LeMoyne de Longueuil lui injectait de la pénicilline alors qu’il savait «très bien» qu’elle y était allergique. Elle est décédée deux jours après avoir partagé la vidéo.

 

 

Bien qu’un porte-parole de la famille de la défunte ait déclaré qu’il était trop tôt pour déterminer si le racisme, la négligence ou l’erreur avait contribué à sa mort, ils veulent toujours des réponses. «Nous voulons savoir ce qui s’est passé, pourquoi elle n’a pas été transférée lorsqu’elle a demandé à être transférée», a déclaré l’avocat montréalais Aric Jackson Kingne Wekouo au média.

La mère de trois enfants
décédée a été admise à l’hôpital Charles LeMoyne pour une douleur à la hanche le 1er mars. Le personnel de l’hôpital s’est ensuite mis à l’isoler au motif qu’elle pourrait souffrir de tuberculose.

Dans la vidéo du 7 mars que Ndjomouo a partagée sur Facebook depuis son lit d’ hôpital , elle peut être vue avec un visage enflé alors qu’il semble également qu’elle a du mal à respirer. Ndjomouo se serait également plainte d’un ventre gonflé et d’éruptions cutanées de la tête

Publicité
aux pieds, ajoutant qu’elle souffrait tellement.

«C’est comme s’ils me tuaient petit à petit», aurait-elle déclaré dans la vidéo. «Je demande au médecin de me transférer dans un autre hôpital, où je serais mieux suivie, mais il ne veut pas.

Bien qu’elle ait admis «qu’il serait prématuré» de conclure que la mort de Ndjomouo était «liée au médicament», Wekouo a déclaré que la défunte «n’obtenait pas de réponses» malgré ses plaintes. «Chaque médecin qui est entré a dit quelque chose de différent. Elle appellait sa sœur et pleurait », a ajouté Wekouo.

Des membres de la communauté camerounaise ont afflué à l’hôpital le jour même de la diffusion de la vidéo et ont réussi à arranger avec la sœur de Ndjomouo pour qu’elle soit transférée à l’ hôpital général juif , a rapporté CBC .

Elle est décédée le 9 mars après avoir reçu un diagnostic de lymphome le même jour. C’était deux jours après avoir partagé la vidéo. Outre l’annonce du bureau du coroner du Québec qu’ils allaient enquêter sur les circonstances de son décès, un porte-parole du CISSS de la Montérégie-Centre, l’autorité sanitaire qui supervise Charles-Le Moyne, a également déclaré que le service de gestion de la qualité de l’établissement avait été chargé «d’examiner la situation », a rapporté la Gazette de Montréal .

Malgré la double enquête, la famille de la défunte a déclaré qu’elle souhaitait une enquête indépendante en plus. «Il est inacceptable que quelqu’un dans un hôpital appelle à l’aide. Un hôpital est l’endroit vous allez lorsque vous avez besoin d’aide », a déclaré Wekouo au média.

 

Pendant ce temps, un GoFundMe a été mis en place pour aider à collecter des fonds afin de renvoyer la dépouille de Ndjomouo au Cameroun pour l’enterrement.

«Notre objectif principal est maintenant que Mireille soit rendue et enterrée», a déclaré Wekouo. «Mireille était une réfugiée, fuyant la persécution lorsqu’elle est arrivée dans un pays avec la conviction qu’elle serait en sécurité – et elle a de nouveau été persécutée.

Voir la vidéo ci-dessous:

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici 👆



entrepreneur sur doingbuzz 3vision-group togopapel

Plus de news

Mohammed Vi, Cinquième Monarque Le Plus Riche Du Monde !

16/06/2021

Mohammed VI,...

Publicité Publicité Le roi du Maroc, Mohammed...
Zambie : Le Président Lungu Rassure Après Son Malaise

16/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le secrétaire du Cabinet et...
Tunisie : Nabil Karoui À Nouveau Transféré De La Prison À L’hôpital

16/06/2021

Tunisie :...

Publicité Publicité L’opposant tunisien, Nabil Karoui, à...
Albinisme : La Lutte Contre La Stigmatisation Se Poursuit

16/06/2021

Albinisme :...

Publicité Publicité La journée internationale de l’albinisme...
Une Première En Ouganda : Une Femme Cheffe Du Gouvernement !

16/06/2021

Une première...

Publicité Publicité Apres le Togo, c'est le...
Matar Bâ Ravive La Polémique Sadio Mané Au Sénégal

16/06/2021

Matar Bâ...

Publicité Publicité Alors que le président de...
Le Pharmacien-Ébéniste Joachim Hodé Reçu Par Le Président Talon

15/06/2021

Le pharmacien-ébéniste...

Publicité Publicité Le 14 juin 2021, le...
Somalie : Une Quinzaine De Morts Dans Un Attentat-Suicide

15/06/2021

Somalie :...

Publicité Publicité Un attentat suicide devant un...
Cameroun : En Colère, Paul Biya Convoque L’ambassadeur De La Belgique

15/06/2021

Cameroun :...

Publicité Publicité Le président de la République...
Zambie : Le Président Lungu S’évanouit Au Cours D’une Cérémonie Officielle

15/06/2021

Zambie :...

Publicité Publicité Le président zambien, Edgar Lungu...
La Ménopause : Voici Les Signes Qui Annoncent Cette Nouvelle Étape De La Vie

15/06/2021

La ménopause...

Publicité Publicité On le sait toutes la...
La Russie Renforce Sa Coopération Militaire Avec Le Congo Brazza

15/06/2021

La Russie...

Publicité Publicité   La Russie renforce sa...
Thaïlande: Une Statue D’un Pénis Géant Érigée Pour Faire Tomber La Pluie (Photos)

15/06/2021

Thaïlande: Une...

Publicité Publicité Publicité Cette décision a porté...
Birmanie : Le Premier Procès Contre Aung San Suu Kyi S’ouvre Ce Lundi

15/06/2021

Birmanie :...

Publicité Publicité Aung San Suu Kyi, l’ancienne...
Côte D’ivoire/ Guéguerre Au Rhdp : Le Ministre Mamadou Sanogo Tire À Boulets Rouge Sur Des Cadres Du Parti

15/06/2021

Côte d’Ivoire/...

Publicité Publicité Depuis sa région d’origine, Ouaninou,...
Tb Joshua : Voici Comment Il A Contribué À Apporter La Paix Et À Mettre Fin À La Guerre Au Soudan Du Sud

15/06/2021

TB Joshua...

Publicité Publicité Pour le Soudan du Sud,...
Togo : Un Prophète Annonce La Mort D’agbéyomé Kodjo

15/06/2021

Togo :...

Publicité Publicité   Agbéyomé Kodjo ,ancien Premier...
Laurent Gbagbo Sera Accueilli Le 17 Juin Au Pavillon Présidentiel

15/06/2021

Laurent Gbagbo...

Publicité Publicité   Son retour est programmé...
Bepc : L’épreuve De Sciences Physiques Reprise Le Mercredi 16 Juin

15/06/2021

BEPC :...

Publicité Publicité L’épreuve de sciences physiques à...
Côte D’ivoire-Bepc/ Après Les Sciences Physiques, Nouveau Scandale Concernant Le Sujet De Mathématique

15/06/2021

Côte d’Ivoire-BEPC/...

Publicité Publicité C’est assez gros pour ne...
Publicité
Publicité

Le bureau du coroner du Québec a ouvert une enquête sur la mort d’un réfugié camerounais qui a partagé une vidéo sur les réseaux sociaux affirmant que le personnel d’un hôpital local où elle a été admise essayait de la tuer après avoir reçu à plusieurs reprises des médicaments auxquels ils savaient qu’elle était allergique.

Selon le Montreal Gazette , Mireille Ndjomouo a lancé l’appel désespéré à la communauté camerounaise sur Facebook en leur demandant d’intervenir pour qu’elle soit transférée dans un autre établissement de santé. Elle a dit que le personnel de l’ hôpital Charles LeMoyne de Longueuil lui injectait de la pénicilline alors qu’il savait «très bien» qu’elle y était allergique. Elle est décédée deux jours après avoir partagé la vidéo.

 

 

Bien qu’un porte-parole de la famille de la défunte ait déclaré qu’il était trop tôt pour déterminer si le racisme, la négligence ou l’erreur avait contribué à sa mort, ils veulent toujours des réponses. «Nous voulons savoir ce qui s’est passé, pourquoi elle n’a pas été transférée lorsqu’elle a demandé à être transférée», a déclaré l’avocat montréalais Aric Jackson Kingne Wekouo au média.

La mère de trois enfants
décédée a été admise à l’hôpital Charles LeMoyne pour une douleur à la hanche le 1er mars. Le personnel de l’hôpital s’est ensuite mis à l’isoler au motif qu’elle pourrait souffrir de tuberculose.

Dans la vidéo du 7 mars que Ndjomouo a partagée sur Facebook depuis son lit d’ hôpital , elle peut être vue avec un visage enflé alors qu’il semble également qu’elle a du mal à respirer. Ndjomouo se serait également plainte d’un ventre gonflé et d’éruptions cutanées de la tête

Publicité
aux pieds, ajoutant qu’elle souffrait tellement.

«C’est comme s’ils me tuaient petit à petit», aurait-elle déclaré dans la vidéo. «Je demande au médecin de me transférer dans un autre hôpital, où je serais mieux suivie, mais il ne veut pas.

Bien qu’elle ait admis «qu’il serait prématuré» de conclure que la mort de Ndjomouo était «liée au médicament», Wekouo a déclaré que la défunte «n’obtenait pas de réponses» malgré ses plaintes. «Chaque médecin qui est entré a dit quelque chose de différent. Elle appellait sa sœur et pleurait », a ajouté Wekouo.

Des membres de la communauté camerounaise ont afflué à l’hôpital le jour même de la diffusion de la vidéo et ont réussi à arranger avec la sœur de Ndjomouo pour qu’elle soit transférée à l’ hôpital général juif , a rapporté CBC .

Elle est décédée le 9 mars après avoir reçu un diagnostic de lymphome le même jour. C’était deux jours après avoir partagé la vidéo. Outre l’annonce du bureau du coroner du Québec qu’ils allaient enquêter sur les circonstances de son décès, un porte-parole du CISSS de la Montérégie-Centre, l’autorité sanitaire qui supervise Charles-Le Moyne, a également déclaré que le service de gestion de la qualité de l’établissement avait été chargé «d’examiner la situation », a rapporté la Gazette de Montréal .

Malgré la double enquête, la famille de la défunte a déclaré qu’elle souhaitait une enquête indépendante en plus. «Il est inacceptable que quelqu’un dans un hôpital appelle à l’aide. Un hôpital est l’endroit vous allez lorsque vous avez besoin d’aide », a déclaré Wekouo au média.

 

Pendant ce temps, un GoFundMe a été mis en place pour aider à collecter des fonds afin de renvoyer la dépouille de Ndjomouo au Cameroun pour l’enterrement.

«Notre objectif principal est maintenant que Mireille soit rendue et enterrée», a déclaré Wekouo. «Mireille était une réfugiée, fuyant la persécution lorsqu’elle est arrivée dans un pays avec la conviction qu’elle serait en sécurité – et elle a de nouveau été persécutée.

Voir la vidéo ci-dessous:

Publicité

Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire