Centrafrique : l’ambassadeur de la Russie rappelé à Moscou


Video player

L’ambassadeur russe en Centrafrique Vladimir Titorenko, sera rappelé à Moscou. Selon les informations d’Africa Intelligence, le Russe quittera Bangui le 15 mai via le vol « KQ579 » de Kenya Airways et rentrera en Russie après une escale à Nairobi. Son ingérence dans les affaires de son pays hôte en sont pour quelque chose.

Ambassadeur à Bangui depuis janvier 2019, Vladimir Titorenko était auparavant en poste à Alger et à Doha. La décision de retirer le diplomate a été prise à la mi-avril par le cabinet du ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Les conseillers du ministre de la diplomatie, reprochent au représentant russe en Centrafrique plusieurs sorties dans la presse et sur les réseaux sociaux jugées « très agressives ».

Selon notre source, Vladimir Titorenko avait notamment tenu des propos très durs contre une partie de l’opposition centrafricaine, dont le challenger à l’élection présidentielle Anicet-Georges Dologuélé, mais aussi contre plusieurs journalistes sur place. Par contre, il a toujours affiché un soutien au président Faustin-Archange Touadéra. En contrepartie, ce dernier lui a assuré une solide popularité au sein des cercles du pouvoir à Bangkok, selon Africa Intelligence.

Lire aussi : La Russie ajoute les États-Unis à la liste des « pays inamicaux »

En rappelant Vladimir Titorenko, les autorités russes veulent également envoyer un message d’apaisement envoyé à l’Elysée. Moscou et Paris, les deux capitales baignent dans un climat de fortes tensions sur le dossier centrafricain . L’ambassadeur avait suscité à plusieurs reprises le mécontentement de la diplomatie française.

Lire aussi : La tension diplomatique ne faiblit pas entre le Maroc et l’Allemagne

Ce message d’apaisement s’adresserait également au Tchad à l’endroit de qui le diplomate russe avait laissé des propos tranchants suscitant le mécontentement du ministère des affaires étrangères tchadien. En effet, le représentant russe à Bangui avait lors d’une conférence de presse, regretté que le Tchad « ne puisse ou [ne veuille] pas sécuriser ses zones frontalières » utilisées comme bases arrière par la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Centrafrique : l'ambassadeur de la Russie rappelé à Moscou Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire