Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
CAN 2022 : la RDC porte plainte contre le Gabon pour fraude
3Vision-Group
27/04/2021 à 22h05 par La redaction

Éliminés lors des éliminatoires, les Léopards de la République Démocratique du Congo pourraient finalement disputer la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun au détriment du Gabon. La Fédération congolaise de football a porté plainte auprès de la Confédération africaine de football (CAF) contre le Gabon, pour une usurpation d’identité de Guélor Kanga, qui serait d’origine congolaise.

Après l’élimination des Léopards de la RDC par les Panthères du Gabon (3-0), à Franceville, lors de la 5ème et avant-dernière journée du groupe D, la Fédération congolaise de football (FECOFA), a déposé une réserve relative à Guélor Kanga. Le milieu de terrain de 30 ans, qui compte déjà 46 sélections avec le Gabon, est accusé d’usurpation d’identité et avec des documents administratifs à l’appui.

La Fédération congolaise de football estime que le sociétaire de l’Etoile Rouge de Belgrade (D1 serbe), né selon son passeport actuel le 1er septembre 1990 à Oyem, serait en réalité Kiaku Kiaku Kiangana, venu au monde le 5 octobre 1985 à Kinshasa. Dans un entretien diffusé sur la chaîne YouTube Congo Révolution News et retiré depuis du site de partage de vidéos, l’intéressé confirmait être né en RDC.

Auteur de deux passes décisives lors de cette victoire du Gabon sur le Congo (3-0), Guélor Kanga aurait falsifié son identité, en prenant la nationalité gabonaise, en 2000, sous la pression de son entraîneur de l’époque, soucieux de contourner le règlement plafonnant le nombre de joueurs étrangers. Convoqué en sélection gabonaise depuis 2012, Guélor Kanga, avait également dépassé le délai requis par la FIFA (avoir vécu pendant au moins 5 ans après sa majorité dans le pays d’adoption, ndlr) pour obtenir un changement de nationalité sportive.

En attendant le verdict de la CAF, la Fédération congolaise de football (FECOFA) reste sereine, contrairement à son homologue du Gabon, qui paraît bien coupable de faux et usage de faux concernant les documents administratifs présentés par son joueur (Guélor Kanga) et de non-respect de la procédure FIFA relative à son changement de nationalité sportive.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

Éliminés lors des éliminatoires, les Léopards de la République Démocratique du Congo pourraient finalement disputer la prochaine Coupe d’Afrique des nations au Cameroun au détriment du Gabon. La Fédération congolaise de football a porté plainte auprès de la Confédération africaine de football (CAF) contre le Gabon, pour une usurpation d’identité de Guélor Kanga, qui serait d’origine congolaise.

Après l’élimination des Léopards de la RDC par les Panthères du Gabon (3-0), à Franceville, lors de la 5ème et avant-dernière journée du groupe D, la Fédération congolaise de football (FECOFA), a déposé une réserve relative à Guélor Kanga. Le milieu de terrain de 30 ans, qui compte déjà 46 sélections avec le Gabon, est accusé d’usurpation d’identité et avec des documents administratifs à l’appui.

La Fédération congolaise de football estime que le sociétaire de l’Etoile Rouge de Belgrade (D1 serbe), né selon son passeport actuel le 1er septembre 1990 à Oyem, serait en réalité Kiaku Kiaku Kiangana, venu au monde le 5 octobre 1985 à Kinshasa. Dans un entretien diffusé sur la chaîne YouTube Congo Révolution News et retiré depuis du site de partage de vidéos, l’intéressé confirmait être né en RDC.

Auteur de deux passes décisives lors de cette victoire du Gabon sur le Congo (3-0), Guélor Kanga aurait falsifié son identité, en prenant la nationalité gabonaise, en 2000, sous la pression de son entraîneur de l’époque, soucieux de contourner le règlement plafonnant le nombre de joueurs étrangers. Convoqué en sélection gabonaise depuis 2012, Guélor Kanga, avait également dépassé le délai requis par la FIFA (avoir vécu pendant au moins 5 ans après sa majorité dans le pays d’adoption, ndlr) pour obtenir un changement de nationalité sportive.

En attendant le verdict de la CAF, la Fédération congolaise de football (FECOFA) reste sereine, contrairement à son homologue du Gabon, qui paraît bien coupable de faux et usage de faux concernant les documents administratifs présentés par son joueur (Guélor Kanga) et de non-respect de la procédure FIFA relative à son changement de nationalité sportive.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 451 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire