Actualités

Bénin, 2021 : une Présidentielle pas comme les autres

Bénin, 2021 : Une Présidentielle Pas Comme Les Autres

Ce dimanche 11 avril 2021 aura lieu l’élection présidentielle la plus étrange organisée au Bénin depuis la Conférence nationale de février 1990. Étrange parce qu’exclusive comme les Législatives de 2019 et les Communales de 2020.

Les Béninois sont attendus aux urnes ce dimanche 11 avril pour élire leur Président. Pour la première fois depuis l’avènement du Renouveau démocratique, ils n’auront pas de choix. Il est vrai qu’en face du Président sortant, il y a deux duos de candidats prétendument de l’opposition. Mais au fond, ces deux ne font pas le poids devant un Patrice Talon archi-dominant plus que sûr de sa victoire, même au premier tour. Jeudi dernier, au cours d’un de ses derniers meetings de campagne, le candidat Patrice Talon a d’ailleurs lâché : « C’est bon, c’est fini, le KO est déjà dans la poche ».

À lire aussi :   Bénin : Nommé médiateur de la République, Pascal Essou prête serment

La question qui est sur toutes les lèvres depuis l’explosion de violences dans le centre et le nord du pays est de savoir si le vote du dimanche pourra se dérouler normalement dans ces régions du pays. Ceci d’autant plus que vendredi, 16 camions chargés d’y acheminer le matériel électoral ont dû rebrousser chemin pour se replier dans une garnison située à 50 km de Savè, un des points les plus chauds de la contestation, selon RFI. Quelles dispositions les autorités comptent-elles prendre pour un déroulement pacifique du scrutin dans ces régions ? Les populations auront-elles le courage d’aller voter quand on sait que beaucoup d’habitants ont déjà fui certaines localités, abandonnant leur maison ?

À lire aussi :   C'est la guerre entre Chris Yapi et les béninois

De grosses interrogations auxquelles il est difficile, à l’heure actuelle, de répondre. Dès lors, le taux de participation devient le véritable enjeu d’un scrutin en réalité vide d’enjeu, le résultat étant connu d’avance.

En clair, la fête de la démocratie promise par le Président Patrice Talon, quelques semaines plus tôt, n’a pas eu lieu pendant cette campagne électorale qui n’aura pu être paisiblement clôturée, vendredi, que dans la partie méridionale du pays. Mais l’actuel locataire du Palais de la Marina voit les choses d’une autre manière. Pour lui, tout s’est très bien passé : « Cette campagne a été comme nous l’avions voulu : une fête ! Véritable moment de communion avec les populations de toutes les contrées du Bénin autour de notre projet, cette campagne électorale nous renforce dans le sentiment que les Béninoises et Béninois veulent que la dynamique continue. Madame Mariam Chabi Talata et moi Patrice Talon avons éprouvé du plaisir à votre contact ; nous vous remercions pour la forte mobilisation.
Rendez-vous ce dimanche 11 avril pour concrétiser la victoire qui amorcera définitivement le développement du Bénin. Sortons, massivement, voter dans la paix !
Nous venons de loin, nous irons loin », peut-on lire sur la page Facebook du chef de l’État béninois.

À lire aussi :   Bénin: Un faux agent de la présidence arrêté (Vidéo)

Une fête ? Alors que le pays est littéralement coupé en deux, une partie étant en proie à des actes de violence inouïe ?
Demain est un autre jour. Attendons de voir.

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire