Assalé Tiémoko à Laurent Gbagbo: « Quand on a 75 ans, on ne doit pas être candidat à l’élection présidentielle »

Nombreux sont ceux qui pensent qu’il faut que Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo passent la main à une nouvelle génération et qu’il faut surtout maintenir ou limiter l’âge des candidats à la présidentielle à 75 ans. Connu pour son franc-parler, le député indépendant et maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko fait partie de cette catégorie. D’ailleurs sur sa page Facebook, Tiemoko a rappelé des propos tenus par l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo lorsqu’il était aux rênes du pays comme pour le contraindre à un retrait politique lui et ses pairs.

À lire aussi :
Affi N'Guessan : «Je n’ai jamais trahi le président Gbagbo»

La question du retrait des trois grands piliers de la vie politique occupe toutes les discussions au pays des éléphants. Assalé Tiémoko, assurant que la question sera soumise au Parlement en 2022, a rappelé d’anciens propos de Laurent Gbagbo.

En effet, l’époux de Simone Ehivet Gbagbo avait déclaré lorsqu’il était au pouvoir que : « Quand on a 75 ans, on ne doit pas être candidat à l’élection présidentielle. On a fait la nouvelle constitution pour régler aussi le cas Houphouët-Boigny qui avait trop duré au pouvoir et trop vieilli au pouvoir. C’est à cause de l’exemple de Houphouët-Boigny qu’on a limité les mandats à 2 et l’âge à 75 ans. Je reste convaincu qu’une constitution est faite pour régler un problème, qu’une constitution correspond à l’histoire d’un pays. Les hommes légifèrent par rapport à ce qu’ils ont vécu ou par rapport à ce qu’ils vivent. »

À lire aussi :
Côte d'Ivoire : Le nom de Laurent Gbagbo de retour sur le site de la CEI

Déclaration sur laquelle le Député-maire est revenu ce vendredi 24 septembre via sa page Facebook et profitant de l’occasion pour annoncer qu’il travaillait sur un projet de loi hautement sensible : la réinstauration d’une limite d’âge pour briguer la candidature suprême.

À lire aussi :
Laurent Gbagbo : ” Quelqu’un qui vient de prison, on ne lui interdit pas de rentrer dans son village”

Ces quelques lignes font l’objet d’une bombe sur la scène politique. Si la modification est adoptée, les leaders des trois principales forces politiques seront écartés de la présidentielle de 2025, déjà dans tous les esprits. L’actuel président Alassane Ouattara a 79 ans, et ses deux prédécesseurs, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, ont respectivement 76 et 87 ans.

En somme, pour le député indépendant et maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko, la question de la retraite de messieurs Ouattara, Bédié et Gbagbo de la scène politique ne doit pas être un sujet tabou.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:

One Response

  1. Lada

Laisser votre commentaire