Actualités

Alexeï Navalny : Angela Merkel demande « la libération » de l’opposant russe, Poutine refuse

Alexeï Navalny : Angela Merkel demande "la libération" de l’opposant russe, Poutine refuse

Vladimir Poutine reste figé sur sa décision concernant le sort de son opposant numéro 1 malgré les doléances de ses collaborateurs internationaux. La chancelière allemande Angela Merkel qui a demandé vendredi 20 août la libération de l’opposant Alexeï Navalny, s’est vue confronter au refus du président russe.

Angala Merkel a sollicité une clémence en faveur de l’opposant principal du Kremlin dont c’est le premier anniversaire de l’empoisonnement qu’il impute au gouvernement russe. « Une fois encore, j’ai réclamé au président russe la libération d’Alexei Navalny et j’ai dit clairement que nous allions continuer », a déclaré Angela Merkel lors d’une conférence de presse conjointe à Moscou avec Vladimir Poutine.

À lire aussi :   Vladimir Poutine : sa mise en garde contre les terroristes afghans se présentant comme des réfugiés

Mais la Chancelière allemande n’a pas vu la bonne grâce du président russe qui a refusé d’accéder à sa requête. L’occupant du Kremlin lui a rétorqué que son principal opposant, Alexeï Navalny n’était pas détenu « pour ses activités politiques », mais pour « une infraction pénale envers des partenaires étrangers »« .

Par ailleurs, Londres et Washington ont annoncé de nouvelles sanctions de haut niveau contre les services de sécurité russes pour leur rôle présumé dans l’empoisonnement de l’opposant au Kremlin, survenu il y a exactement un an à bord d’un avion en Sibérie.

Alexeï Navalny Vs le Kremlin

La visite d’Angela Merkel en Russie, un an jour pour jour après l’empoisonnement d’Alexei Navalny, qu’il a attribué au Kremlin et aux services de sécurité russes, le FSB. L’opposant a remercié ce vendredi, de sa prison, dans un message sur les réseaux sociaux tous ceux qui lui ont sauvé la vie et a affirmé qu’il allait poursuivre son combat.

À lire aussi :   Angela Merkel : la chancelière, au cœur d'une polémique

Rentré en Russie en janvier après une convalescence en Allemagne, Alexei Navalny avait immédiatement été arrêté puis condamné à deux ans et demi de prison dans une affaire de fraude. Il dénonce comme un politique.

Les autorités russes se sont attelées ces derniers mois au démantèlement de son réseau avant les élections législatives de septembre. Elles ont classé ses organisations « extrémistes », en bloquant les sites internet qui lui sont liés et en plaçant ses alliés et ses proches en liberté surveillée.

Militant anti-corruption, Alexei Navalny est surtout connu pour ses enquêtes dénonçant le train de vie et les malversations des élites russes, dont Vladimir Poutine et son entourage.

À lire aussi :   Poutine explique ce qui fait la différence entre Biden et Trump

 

Avec Pressfrom

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire