Alassane Ouattara : “Si on m’avait pas humilié…jamais je n’aurais été président”


Video player

 

Le fils de Béchir Yen Yahmed, le fondateur de Jeune Afrique et directeur de publication de l’hebdomadaire panafricain qui est désormais appelé ” mensuel Jeune Afrique” a fait un éditorial ce 27 mai 2021 dans lequel il a parlé des relations qu’entretenait son père avec quelques chefs d’Etats africains.

Ce qui est sûr, cet édito n’a pas subi de jachère. Commençant par des histoires inédites sur le président Senghor en passant par Blaise Compaoré, Abdoulaye Wade ou encore le tunisien Ben Ali.

La réputation de Béchir Yen Yahmed le précède. En effet, il était adulé comme un journaliste avec de très bonnes relations présidentielles. Ayant travaillé avec son fils de son vivant, ce dernier raconte quelques anecdotes sur Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo.

Sur Laurent Gbago, Marwane dira que l’ancien président ne s’est jamais laissé acheter. Il a déclaré ainsi : ” Il ne s’est jamais laissé acheter. Pour témoigner de l’immense probité du sieur Laurent Gbagbo et d’ajouter. Les occasions n’ont pourtant pas manqué, le Vieux (Houphouët Boigny pour être plus précis) ayant essayé, à au moins deux reprises, de lui remettre de fortes sommes d’argent liquide. A chaque fois, Gbagbo a refusé”.

Pour terminer son éditorial, le fils de Béchir Yen Yahmed a fait une belle déclaration sur l’actuel président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. Ce dernier était aussi le meilleur ami de Béchir Yen Yahmed.

Il a raconté une déclaration de ADO dont son père a été témoin.

À Ben Béchir Yahmed, le président ADO a dit ceci : “Si on ne m’avait pas humilié, poursuivi, dénié ma nationalité ivoirienne, jamais je n’aurais été président ni même songé à le devenir”.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Alassane Ouattara : "Si on m'avait pas humilié...jamais je n'aurais été président" Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire