Alassane Ouattara : « le temps de l’exclusion est terminé. Tout le monde pourra être candidat »

Alassane Dramane Ouattara ne veut pas de confusion dans les esprits des Ivoiriens pour la présidentielle qui arrive. Pour le numéro 1 ivoirien, tous ceux qui ont des ambitions pour les élections présidentielles de 2022 peuvent préparer leurs candidatures, car nul ne sera exclu.

Lors du meeting de clôture de sa visite d’État de 4 jours, le lundi 02 décembre 2019, Alassane Ouattara avait promis que : « Le temps de l’exclusion est terminé. Ceux qui excluent les candidats pour rester au pouvoir, ce n’est pas mon genre. Je suis pour la démocratie et tout le monde pourra être candidat et les Ivoiriens choisiront le candidat à même de répondre à leurs préoccupations. »

À lire aussi :
Le couple Ouattara fait le buzz avec une photo de mariage vieille de 29 ans

Mais cette fois-ci, le contraste sera éloquent, car Alassane Ouattara, qui s’est longtemps plaint de discrimination et autre manipulations des lois contre sa personne, sera à sa deuxième révision constitutionnelle.

En effet, selon le député Tiémoko Antoine Assalé, une proposition de loi ramenant la limite d’âge à 75 ans pour être candidat à la Présidentielle sera déposée sur la table de l’Assemblée nationale dès la rentrée parlementaire du 1er avril 2022.

À lire aussi :
Chute d’IBK au Mali : Chris Yapi fait une terrible révélation sur Alassane Ouattara

Cette réintroduction de la limite d’âge, voulue par Alassane Ouattara, intervient dans son objectif d’éliminer ses adversaires politiques Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo de la course présidentielle. Ce qui va lui permettre de prendre sa retraite après trois mandats successifs à la tête du pays.

À lire aussi :
« Alassane Ouattara n’a pas su guider la Côte d’Ivoire vers la sortie définitive de l’autoritarisme »

Pourtant, rappelons que le chef de l’Etat Ivoirien sonnait haut et fort la fin des manipulations des textes de lois à des fins personnelles.

En somme, Alassane Ouattara ambitionne de prendre sa retraite et de laisser sa place à un autre candidat. Mais pour cela, le numéro 1 ivoirien a précisé qu’il n’est pas admissible que ceux qui ont détruit leur pays et gaspillé les biens publics ambitionnent de revenir aux affaires. Ce qui justifie la révision constitutionnelle qu’il ambitionne.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire