Afrique du Sud : Jacob Zuma dépose des documents révoquant sa peine


Video player

Condamné à 15 mois de prison après avoir été reconnu coupable de plusieurs faits d’outrage à la justice, l’ancien Président sud-africain, Jacob Zuma, a déposé des documents révoquant sa peine. Il a également nié avoir délibérément quitté l’audience comme le lui reproche le juge Raymond Zondo, justifiant s’être retiré pour pouvoir prendre ses médicaments.

L’ancien Président sud-africain Jacob Zuma a demandé, vendredi 2 juillet, à la Cour constitutionnelle, qui l’a condamné, mardi, à de la prison ferme pour outrage, de revenir sur sa décision. L’ancien chef d’Etat de 79 ans a, en effet, été condamné à 15 mois de prison par la plus haute juridiction du pays, pour avoir, à plusieurs reprises, refusé de témoigner dans le cadre d’enquêtes pour corruption d’Etat. Cette décision, historique, ne peut pas faire l’objet d’un appel, avaient précisé les autorités judiciaires.

Dans un document adressé à la Cour, Jacob Zuma demande que la décision soit « reconsidérée et annulée ». La Cour constitutionnelle statuera, lundi 12 juillet, sur la demande urgente de l’ancien Président sud-africain. Dame justice a émis ces instructions ce samedi, après que Jacob Zuma a fait la demande vendredi. Entretemps, rien de précis sur son sort, car Zuma était initialement censé se livrer aux autorités pour son incarcération, au plus tard dimanche.

L’ordonnance d’outrage à l’encontre de Zuma concernait le non-respect de l’ordonnance antérieure de la Cour constitutionnelle, en janvier, alors qu’il devait comparaître pour témoigner conformément à la convocation de la commission. Hier vendredi, Zuma a également demandé d’urgence à la haute cour de Pietermaritzburg de suspendre les ordonnances qui l’obligeaient à se rendre avant dimanche et d’interdire à la police de l’arrêter en attendant sa demande d’annulation auprès de la Cour constitutionnelle.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire