Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa durcit les mesures contre le Covid-19


Video player

Interdiction des rassemblements, des ventes d’alcool et rallongement des heures du couvre-feu, c’est entre autres, les mesures prises contre la troisième vague du Coronavirus en Afrique du Sud. L’annonce de ces mesures a été faite, dimanche, par le chef de l’Etat Cyril Ramaphosa.

Le gouvernement sud-africain durcit les mesures face à la montée des cas de Coronavirus. Hier dimanche 27 juin 2021, le chef de l’Etat, Cyril Ramaphosa, a, dans une communication sur la chaîne nationale, annoncé une série de mesures prises contre la troisième vague de Covid-19 dans ce pays d’Afrique Australe.

« Nous sommes confrontés à une vague dévastatrice dont tout indique qu’elle sera pire que les précédentes. Le pays est confronté à une résurgence massive des contaminations. Nos services de santé travaillent à l’extrême limite de leurs possibilités. Il n’y a que très peu de lits disponibles en réanimation», a-t-il dit, ajoutant que tous les rassemblements, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur sont interdits, à l’exception des enterrements, avec un maximum de 50 personnes pouvant y assister.

Avec plus de 1 million de personnes atteintes par le Covid-19, l’Afrique du Sud est le pays le plus touché par la pandémie du Coronavirus en Afrique. Dans son allocution, le chef de l’Etat sud-africain a précisé que le couvre-feu déjà en vigueur a été rallongé d’une heure, de 21H00 (19H00 GMT) à 04H00 (02H00 GMT). Et les écoles de leurs côtés  fermeront les portes d’ici vendredi.

Le variant indien frappe le pays de plein fouet

Selon les autorités sanitaires sud-africaines, le variant indien Delta est à la base de la hausse des cas. « Nous sommes entrés dans une phase exponentielle de la pandémie, avec des chiffres qui augmentent très, très rapidement et qui vont continuer à le faire pendant plusieurs semaines. Le variant Delta, apparu pour la première fois en Inde, semble désormais dominer les infections en Afrique du Sud », a mis en garde Tulio de Oliveira, un des principaux experts en virologie du pays, lors d’une conférence de presse, avant l’allocution du chef de l’Etat.

Pour rappel, le département africain de l’Organisation mondiale pour la Santé (OMS) a alerté sur l’augmentation des cas du Coronavirus sur le continent suite à la présence du variant indien Delta dans 14 pays du continent. Au passage, l’agence onusienne a précisé que l’Afrique du Sud est en tête du taux de mortalité en Afrique avec 937 nouveaux décès, (augmentation de 29 %) suite à la présence de ce variant sur son sol.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire