Actualités Afghanistan

Afghanistan : le Royaume-Uni envisage d’évacuer des animaux de Kaboul

Afghanistan : le Royaume-Uni envisage d'évacuer des animaux de Kaboul

Le secrétaire à la défense du Royaume-Uni, Ben Wallace a offert une lueur d’espoir à un ancien Royal Marine Paul Farthing. Ce dernier cherche à faire sortir d’Afghanistan 200 chiens et chats avec le personnel de son refuge pour animaux.

Paul Farthing, connu sous le nom de Pen, a fondé le refuge pour animaux Nowzad à Kaboul après avoir servi dans l’armée britannique en Afghanistan en 2000. Depuis l’effondrement du gouvernement afghan, il a fait campagne pour que son personnel et leurs familles, ainsi que 140 chiens et 60 chats, soient évacués du pays dans le cadre d’un plan qu’il a baptisé « Opération Ark ».

À lire aussi :   Crise en Afghanistan : l'opposant togolais Agbéyomé Kodjo tacle la France

Lundi, M. Farthing a annoncé que le gouvernement britannique avait accordé des visas à tous les membres de son personnel et aux personnes à leur charge. Mais l’évacuation des animaux du refuge est restée un point de friction. Le secrétaire à la défense Ben Wallace avait insisté sur le fait que les bêtes du refuge devraient attendre car le Royaume-Uni donnait la priorité à l’évacuation des personnes à bord des vols de la RAF depuis Kaboul.

Ben Wallace donne une lueur d’espoir aux animaux

Toutefois, dans une série de tweets, tôt mercredi, M. Wallace a déclaré que si M. Farthing arrivait à l’aéroport avec son personnel et ses animaux, les autorités chercheraient à faciliter leur départ à bord de l’avion affrété.

À lire aussi :   Le Royaume-Uni ne reconnaît pas les personnes vaccinées en Afrique

« Maintenant que le personnel de M. Farthing a été autorisé à se présenter dans le cadre de la LOTR, j’ai autorisé le ministère de la Défense à faciliter leur traitement aux côtés de tous les autres personnels éligibles à (l’aéroport de Kaboul). À ce stade, s’il arrive avec ses animaux, nous chercherons un créneau pour son avion », a tweeté M. Wallace, repris par Telegraph.

Paul Farthing a déjà déclaré que ses bêtes seraient transportés dans la soute de l’avion et qu’une fois son personnel accueilli, les sièges libres de l’avion pourraient être occupés par d’autres personnes autorisées à passer par les autorités britanniques, le vol pouvant accueillir 250 passagers au total.

À lire aussi :   Royaume-Uni : le gouvernement veut augmenter la peine de prison des migrants

Plus tôt, le secrétaire de la défense avait suggéré à M. Farthing de laisser les animaux derrière lui et de chercher à les faire sortir d’Afghanistan à une date ultérieure. Les forces étrangères qui facilitent les évacuations semblent devoir quitter le pays dans une semaine, le président américain Joe Biden ayant refusé mardi de prolonger la date limite du 31 août.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire