Afghanistan : des parents vendent leur bébé pour nourrir leurs autres enfants

 

Apparemment, les familles afghanes sont affamées à tel enseigne que l’une d’entre elles a décidé de vendre son petit bébé dans une tentative désespérée d’avoir de l’argent pour éviter que ses autres enfants ne meurent faute de nourriture. Pour 500 dollars, ces Afghans ont donné leur fille à un homme qui veut que le bébé épouse son fils.

 

L’effondrement récent du gouvernement afghan avec la seconde arrivée des talibans, la pandémie de Covid-19 qui a miné les économies mondiales et l’annulation des fonds étrangers couvrant environ 40 % du produit intérieur brut, ont conduit les talibans à connaître une situation économique dramatique qui les place au bord du chaos. Cela met des parents dans une situation difficile.

À lire aussi :
Brenda Biya : «Je n’ai pas de parents»

 

Dans une ville de la banlieue de Herat en Afghanistan, la vente de la fille a eu lieu. L’acheteur a assuré aux parents qu’il élèvera le bébé pour épouser plus tard son fils, bien qu’il n’y ait aucune garantie de ses intentions. L’homme a versé un acompte de 250 dollars, suffisant pour que la famille de la fille puisse se nourrir pendant quelques mois. Le reste du paiement sera donné à la famille une fois qu’il aura récupéré le bébé quand elle pourra marcher.

Afghanistan : des parents vendent leur bébé pour nourrir leurs autres enfants

Credit Photo : BBC

« Mes autres enfants étaient affamés, alors nous avons dû vendre ma fille », a déclaré la mère du bébé à la BBC. « Comment ne pas être triste ? C’est ma fille. J’aimerais ne pas avoir à vendre ma fille », a ajouté la mère angoissée. Le père de la famille travaillait auparavant comme éboueur, mais il traverse aujourd’hui des moments difficiles. « « Maintenant, nous n’avons plus de farine ni d’huile à la maison, nous n’avons plus rien. Ma fille n’a aucune idée de ce que sera son avenir », a déclaré le parent du bébé et de trois autres enfants.

À lire aussi :
Afghanistan : voici la solution que les Talibans proposent aux étudiantes

 

La semaine dernière, huit enfants sont morts de faim à Kaboul, rapporte TechUnwrapped. Ils faisaient partie d’une famille où le père est mort d’un cancer et la mère d’un problème cardiaque. « « Les enfants étaient si affamés qu’ils ne pouvaient même pas étirer leurs jambes », a déclaré le prédicateur d’une mosquée qui a trouvé les cadavres des enfants.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆