People

Afghanistan : les femmes défient les Talibans

Afghanistan : les femmes défient les Talibans

Le nouveau régime afghan fait face à la rage féminine. Des femmes afghanes courageuses ont organisé une rare manifestation jeudi. Elles affirment qu’elles étaient prêtes à accepter la burqa (vêtement imposé par les talibans afghans) si leurs filles pouvaient encore aller à l’école sous le régime des talibans.

Pendant la première période où les talibans étaient au pouvoir, avant d’être chassés par une invasion dirigée par les États-Unis en 2001, les femmes et les filles se voyaient pour la plupart refuser l’éducation et l’emploi. Le port de la burqa était obligatoire en public, les femmes ne pouvaient pas quitter leur domicile sans être accompagnées d’un homme et les manifestations de rue étaient impensables.

À lire aussi :   « Les talibans aimeront nous tuer » – les témoignages glaçants d’un homosexuel pris au piège en Afghanistan

Pour cette deuxième invasion, la gent féminine afghane ne veut plus se laisser faire. « C’est notre droit d’avoir une éducation, un travail et la sécurité », a scandé le groupe d’une cinquantaine de manifestantes, en brandissant des pancartes dans les rues de la ville de Herat, dans l’ouest de l’Afghanistan.

« Nous sommes ici pour demander nos droits », a déclaré par téléphone à l’AFP Fereshta Taheri, l’une des manifestantes, rapporte cbsnews.com. « Nous sommes même prêtes à porter des burqas si on nous le dit, mais nous voulons que les femmes aillent à l’école et travaillent », a-t-elle ajouté.

À lire aussi :   Top 10 des pays où on trouve les plus belles femmes africaines

Afghanistan : les femmes défient les Talibans
La promesse des Talibans

Le nouveau régime avait promis que sa direction serait « inclusive »« . Le groupe a promis un régime plus souple, en s’engageant à ce que les femmes soient autorisées à travailler, mais dans les limites de la charia.

Pourtant, les femmes afghanes se sentent écartées. « Nous suivons les informations et nous ne voyons aucune femme dans les réunions et les rassemblements des talibans », a déclaré Mariam Ebram, manifestante à Herat.

« Les pourparlers sont en cours pour former un gouvernement, mais ils ne parlent pas de la participation des femmes », a déclaré Basira Taheri, l’une des organisatrices du rassemblement. « Nous voulons faire partie du gouvernement, aucun gouvernement ne peut être formé sans les femmes. Nous voulons que les talibans tiennent des consultations avec nous », a-t-elle ajouté.

À lire aussi :   “Arrêtez d’allaiter vos maris, le lait maternel est pour les bébés”: une politicienne nigériane aux femmes

Les enfants en âge de fréquenter l’école primaire, y compris les filles, sont retournés à l’école, mais les talibans affirment que la poursuite de l’enseignement est suspendue jusqu’à la formation d’un gouvernement.

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire