Actualités Afghanistan

Crise en Afghanistan : le président Ashraf Ghani a fui le pays

Crise en Afghanistan : le président Ashraf Ghani a fui le pays
Lavc58.35.100

Les Talibans font fort dans la capitale afghane, à tel enseigne que le dirigeant du pays a dû déserter. Comme le rapporte CNN, le président afghan Ashraf Ghani a fui le pays ce dimanche 15 août. Les combattants talibans sont entrés dans le palais présidentiel de l’Afghanistan quelques heures après la fuite du président.

Dans un message publié sur Facebook après son départ du pays, Ashraf Ghani a déclaré qu’il avait choisi de partir afin d’éviter une effusion de sang. Les talibans sont désormais confrontés à « un nouveau test historique », a-t-il déclaré. « Soit ils protègent le nom et l’honneur de l’Afghanistan, soit ils donnent la priorité à d’autres lieux et réseaux », a ajouté le président.

« Afin de gagner la légitimité et le cœur du peuple, il est nécessaire que les talibans donnent des assurances à l’ensemble du peuple, des tribus, des différents segments, des sœurs et des femmes de l’Afghanistan et qu’ils établissent des plans clairs et les partagent avec le public », a-t-il écrit. Le ministre afghan de la défense par intérim, le général Bismillah Mohammadi, a critiqué le président en fuite dans un bref tweet dimanche, écrivant : « Ils nous ont attaché les mains dans le dos et ont vendu la patrie, au diable l’homme riche et sa bande ».

À lire aussi :   Afghanistan : les collèges et lycées rouvrent mais uniquement pour les garçons

Les combattants talibans sont sans doute à une étape importante dans la prise de contrôle de la capitale afghane. Ils étaient en négociation avec le gouvernement afghan pour déterminer qui allait gouverner le pays, à la suite de l’avancée étonnamment rapide du groupe militant dans le pays. Mais ces discussions ont probablement été bouleversées par le départ soudain du président Ashraf Ghani.

Le président Ashraf Ghani déserte le palais présidentiel

Une unité a partagé des photos de l’intérieur du palais présidentiel, intact, mais vide et apparemment abandonné par les responsables afghans, sur un compte Telegram officiel. Lors d’une apparente cérémonie de « remise », les talibans ont revendiqué le palais en présence de trois représentants du gouvernement afghan, selon le site Al Jazeera, qui a retransmis l’apparition en direct.

À lire aussi :   Afghanistan : les Talibans nomment Mohammad Hassan Akhund chef du gouvernement

Un responsable taliban de la sécurité a déclaré qu’il y avait une « remise pacifique des installations gouvernementales en cours dans tout le pays ». Il a également déclaré que les forces talibanes commenceraient à entrer dans les zones de la ville où les fonctionnaires et les forces de sécurité avaient abandonné leurs postes, afin d’imposer l’ordre.

« Ce matin, l’Émirat islamique a publié une déclaration selon laquelle nos forces étaient à l’extérieur de la ville de Kaboul et que nous ne voulions pas entrer dans Kaboul par des voies militaires », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « cependant, maintenant nous recevons des rapports selon lesquels les bureaux de la police de district sont évacués, la police a quitté son travail pour assurer la sécurité, également les ministères sont vidés et le personnel de sécurité de l’administration de Kaboul a fui ».

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire