Affaire 73,5 kilos d’or : la douane malgache mise en cause


Video player

C’est chaud À Madagascar. Les forces de l’ordre malgache impliquées dans une exportation illicite d’or.

Ici commence l’histoire.  Trois hommes ont été arrêtés en possession de devises étrangères et de trois lingots d’or lors d’un transit à Johannesbourg alors qu’ils allaient à Dubaï début janvier 2021. Leur avion était parti de Tuléar dans le sud-ouest de Madagascar.

Corrompu ou complice ? La question se pose. La douane malgache mise en cause et un gendarme interpelé ce jeudi 04 février à Tuléar. L’homme a été transféré dans la foulée vers la capitale pour être entendu par la police judiciaire.

À Madagascar, des documents ont permis de mettre en cause le rôle de la douane, de la police aux frontières et de la gendarmerie dans l’affaire de l’exportation illicite des 73,5 Kg d’or.

«  Nous l’avons arrêté pour complicité de trafic d’or, et usurpation de fonction. Ce gendarme a signé un papier qui montre que le contrôle de l’avion a été effectué : son grade n’est pas suffisant pour la signature. Et si le contrôle a été fait, pourquoi n’a-t-il pas trouvé les lingots à bord ? », déclare le secrétaire d’État,  Richard Ravalomanana.

Lire aussi :  Bénin : La police saisit 40 millions FCFA

Et de poursuivre, il fait savoir que  le gendarme n’a pas référé de cette signature à sa hiérarchie. Et selon le général, la gendarmerie nationale n’a pas donné l’autorisation de vol mais l’avion a pu sortir du territoire national avec la complicité de certains responsables, dont ce gendarme.

Par ailleurs, la douane est accusée de complicité par trois documents, qui montrent qu’un agent était bien présent lors du contrôle de l’avion à Tuléar.

La signature du douanier se retrouve sur le reçu de carburant, sur la déclaration générale, et sur la facture de frais de contrôle et de déplacement. Ces papiers ont été signés lors du contrôle à Tuléar.

La douane malgache se défend

Dans un communiqué, il est écrit que « les fouilles effectuées à Tuléar n’ont point permis de déceler l’existence des marchandises frauduleuses étant donné qu’elles ont déjà bien été dissimulées à l’intérieur de l’avion ».

Lire aussi : Bénin : la police arrête deux individus en possession de munitions

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire