En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Adji Sarr s’oppose fermement à la libération anticipée d’Ousmane Sonko



 

Adji Sarr, la plaignante dans l’affaire de viol impliquant l’opposant politique sénégalais Ousmane Sonko, a exprimé son opposition catégorique à toute possibilité de libération anticipée de ce dernier grâce à un projet de loi d’amnistie. Alors que ce projet de loi pourrait potentiellement permettre à Sonko de retrouver sa liberté, Adji Sarr a publiquement déclaré qu’elle ne pardonnerait pas et qu’il devrait purger sa peine.

Lire aussi  : Tidjane Thiam poursuivi dans une affaire de Spac par un partenaire chinois

« Je ne pardonne pas, il (Sonko) doit purger sa peine. Un point, un trait. Je ferai face, peu importe les conséquences », a-t-elle affirmé après avoir appris l’introduction de cette loi d’amnistie à l’Assemblée nationale. Cette déclaration témoigne de sa détermination à voir Sonko répondre de ses actes selon la sentence prononcée par la justice.

Adji Sarr et Ousmane Sonko @ SenePlus 1068x635 1

Pour rappel, Ousmane Sonko a été condamné à deux ans de prison ferme et à une amende conséquente dans le cadre de cette affaire de viol. Cette condamnation soulève des questions sur l’avenir politique de Sonko, notamment sa participation aux élections présidentielles prévues en décembre prochain, après leur report par Macky Sall. La situation reste donc incertaine pour l’opposant sénégalais, confronté à une condamnation qui pourrait affecter son engagement politique à venir.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !