Accusée de bavures au Mali, la France réagit


Video player

Alors que la France est accusée dans un rapport de l’ONU d’avoir massacré des civils lors d’une frappe aérienne au Mali, la ministre des armées de la France, Florence Parly, est arrivée à Bamako pour rencontrer les autorités du pays.

Accusée de bavures au Mali, la France dépêche la ministre des armées à Bamako.  La ministre française de la Défense, Florence Parly, a rencontré jeudi 01 avril le président de la transition malienne, Bah N’Daw, à la présidence à Bamako.

L’objet de cette rencontre va surement tourner autour de la coopération entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Lire aussi : Mali : Sidiki Diabaté sort indemne d’un grave accident de circulation

Il convient de  rappeler que Parly a rencontré Bah Ndaw, le président de la transition malienne, mais elle était avec ses homologues d’Estonie, Kalle Laanet, et de République tchèque, Lubomir Metnar. Ces pays forment avec d’autres et la France, une coalition de force dans le cadre de l’opération Takuba, mise en place pour combattre les djihadistes.

Notons que le 3 janvier dernier, la France a indiqué avoir tué plusieurs terroristes lors d’une frappe aérienne à Bounti. Mais outre les témoignages des populations et autorités locales, un rapport de l’ONU indique que c’est un mariage qui a été visé et que 19 civils ont été tués. Une conclusion que Paris a immédiatement réfutée.

Lire aussi : Mali: plusieurs civils tués par l’armée française

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆
Mots clés:, , ,

Laisser votre commentaire