...

5 choses à savoir sur Liz Truss, le nouveau premier ministre britanique


Video player

Liz Truss a été proclamée vainqueur à l’issue du vote interne des conservateurs ce lundi. Elle va ainsi remplacer à Boris Johnson à la tête du parti, et donc au poste de Premier ministre britannique.

Lire aussi : Meilleur joueur 2021-22 de la Premier League : Scandale en Angleterre…

Pour ceux qui ne la connaissait pas, malgré tout ce qu’on peut lui reprocher elle est une femme engagée en politique. La gestion de la chose publique a été depuis fort longtemps son ambition.

Voici 5 points qui la définissent.

1- Elle est une politicienne chevronnée

Née à Oxford en 1975 dans une famille ancrée à gauche, Liz Truss a d’abord milité pour les Libéraux-Démocrates (centristes) avant de rejoindre les conservateurs. Après une carrière dans le privé (comme directrice commerciale notamment), elle est entrée en politique comme conseillère locale dans le sud-est de Londres en 2006 puis comme députée tory en 2010.

Depuis 2012, elle a enchaîné les postes au gouvernement : secrétaire d’Etat à l’Environnement, à la Justice (devenant la première femme à occuper ce poste), au Trésor, au Commerce, puis aux Affaires étrangères depuis septembre 2021.

Après avoir travaillé sous l’autorité de David Cameron et Theresa May, elle est restée jusqu’au bout fidèle à Boris Johnson contrairement à son rival Rishi Sunak qui avait fait le choix de démissionner.

2- On la compare à Margaret Thatcher

Jugée intransigeante par ses amis, ou raide par ses opposants, Liz Truss alimente les comparaisons avec la «dame de fer» Margaret Thatcher.

Pour plaire à l’électorat conservateur, la candidate a multiplié les références à celle qui reste une figure appréciée dans son camp. Elle a ainsi posé en tenue militaire dans un char lors d’un déplacement en Estonie, en novembre 2021, au cours d’une mise en scène rappelant la visite de Margaret Thatcher aux troupes britanniques stationnées en Allemagne de l’Ouest en 1986.

Lire aussi : Angleterre : Liz Truss s’engage à faire face à la crise de l’énergie

Adepte du néo-libéralisme comme l’ancienne Première ministre, Liz Truss défend la libre concurrence, une baisse des taxes et un Etat peu interventionniste.

Mi-août, une conversation sans filtre révélée par The Guardian illustrait sa vision de l’économie. «Si nous voulons devenir un pays plus riche et plus prospère, cela doit changer. Mais je ne pense pas que les gens soient prêts à le faire […] Ce qu’il faut faire, c’est bosser plus», a-t-elle déclaré du temps où elle était la numéro 2 du Trésor britannique. Des propos «offensants» faisant passer les Britanniques pour des «paresseux», avait aussitôt dénoncé le parti travailliste.

3- Elle a changé d’avis sur le Brexit

Après avoir voté contre le Brexit en 2016, Liz Truss en est devenue une farouche défenseuse à son arrivée à la tête du département du Commerce international en 2019.

Nommée en 2021 aux Affaires étrangères par Boris Johnson, elle s’est montrée intransigeante lors des négociations avec l’Union européenne, notamment sur l’épineux dossier nord-irlandais.

4- Ses relations avec Emmanuel Macron ne sont pas au beau fixe

Alliance AUKUS privant la France d’un contrat de sous-marins, licences de pêches post-Brexit, migrants traversant la Manche… Les sujets de discorde entre Londres et Paris n’ont pas manqué ces dernières années.

Lire aussi : Boris Johnson : l’Ukraine « peut et va gagner la guerre »

Avec la probable nomination de Liz Truss au 10 Downing Street, les relations ont peu de chances de se réchauffer. Interrogée le 25 août par une journaliste qui lui demandait si elle considérait Emmanuel Macron comme «un ami ou un ennemi», la candidate a froidement répondu qu’elle «le jugerai[t] sur ses actes et pas sur ses mots».

Une esquive qui n’a pas été du goût du président français. «Si on n’est pas capables, entre Français et Britanniques, de dire si on est amis ou ennemis – le terme n’est pas neutre -, on va vers de sérieux problèmes», a-t-il réagi depuis l’Algérie.

5- elle ne suscite pas un grand enthousiasme au sein de son camp

Si une majorité de conservateurs la préfèraient à Rishi Sunak, Liz Truss est bien loin d’égaler la popularité de Boris Johnson au moment de son arrivée au pouvoir.

Lire aussi : Angleterre: Victoire et relance de MU sur Liverpool

Selon un sondage de l’institut Opinium pour le magazine The Observer, plus de six électeurs de Liz Truss sur dix auraient même préféré que Boris Johnson, poussé à la démission après une série de scandales, reste en poste.

Née le 26 juillet 1975 à Oxford, Mary Elizabeth Truss, dite Liz Truss, est une femme politique britannique. Elle deviendra Première ministre du Royaume-Uni ce 6 septembre 2022, au lendemain de son élection à la direction du Parti conservateur.

→ A LIRE AUSSI : Angleterre : Liz Truss s’engage à faire face à la crise de l’énergie

→ A LIRE AUSSI : L’UA a un nouvel envoyé spécial en Somalie

→ A LIRE AUSSI : Sénégal : Trois morts après les fortes pluies du week-end

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire