4 casques bleus meurent dans une attaque au Mali


Video player

Triste. Quatre (4) casques bleus meurent dans une attaque au Mali. Les soldats de la Force de maintien de la paix de l’Organisation des Nations unies (ONU), ont été tués, vendredi 2 avril, dans une attaque attribuée à des djihadistes à Aguelhok, dans le nord-est du Mali.

Les victimes appartenaient au contingent tchadien déployé dans le nord-est du Mali. « Les casques bleus ont vaillamment repoussé une attaque complexe perpétrée par plusieurs terroristes lourdement armés  (…). Un bilan provisoire fait état de quatre casques bleus décédés et de blessés », a déclaré la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) dans un communiqué.

Lire aussi : Mali: plusieurs civils tués par l’armée française

Selon le même texte, des hélicoptères ont été dépêchés sur place afin d’évacuer les blessés. Les assaillants ont subi de lourdes pertes.

L’attaque s’est produite vers 06 h 15 dans cette localité située à un peu moins de 200 kilomètres du poste-frontière avec l’Algérie. Outre cette attaque,  deux soldats maliens ont été tués et six blessés lors d’une attaque également attribuée aux djihadistes à Diafarabé, localité du centre du Mali située sur le fleuve Niger.

Le Mali est en proie, depuis 2012, à une poussée djihadiste, partie du nord du pays, qui l’a plongé dans une crise sécuritaire et s’est étendue au centre du pays. Depuis 2013, l’ONU a déployé plusieurs milliers de soldats afin d’assurer la stabilité du pays et de combattre les groupes djihadistes sur le territoire.

Lire aussi : Accusée de bavures au Mali, la France réagit

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire