A la une HIGH TECH

Zoom présente des résultats impressionnants malgré la levée du confinement

raw

À mesure que les campagnes de vaccinations s’accélèrent et que la plupart des pays se sortent du confinement, le logiciel de visioconférence Zoom a montré des résultats financiers dignes de l’engouement qu’il a suscité pendant le confinement.

 

Malgré les vagues de déconfinement engendrées par l’accélération des campagnes de vaccination, l’activité sur Zoom ne rencontre aucun problème. En effet, la crise du coronavirus « a entraîné une demande plus importante pour les interactions et collaborations en face-à-face et à plusieurs », a noté Éric Yuan, le fondateur et patron de Zoom, dans le communiqué de résultats. Il a ajouté que « les différentes utilisations ont pris rapidement de l’ampleur à mesure que les gens ont intégré Zoom dans leur travail, leur éducation et leurs vies personnelles ».

L’interface a servi à des rendez-vous familiaux, des parties de poker, des cours d’école, des sessions de yoga ou encore des réunions professionnelles. L’affichage en « mosaïque », avec tous les visages des participants, est devenu un symbole du confinement, copié ensuite par les géants des outils de communication, de Facebook à Google, en passant par Microsoft. Ainsi, en un an seulement, l’entreprise dans un contexte de massification du télétravail avait vu son chiffre d’affaires bondir de 367 %.

Lire aussi: Tech : comment participer  à une réunion sur Zoom ?

De ce fait, lors de son premier trimestre 2021 l’entreprise californienne Zoom, éditrice du logiciel de visioconférence a affichée un revenu total de 956,2 millions de dollars, un chiffre d’affaires en hausse de 191 % par rapport à l’année dernière. Cette firme recense désormais près de 497 000 clients comptant plus de 10 employés soit une augmentation de 87 % par rapport au premier trimestre 2020.

Ce boost a également poussé l’entreprise à enrichir son logiciel de nouvelles fonctionnalités, en particulier sur l’aspect de la sécurité des données personnelles. Un thème qui lui a valu une enquête de la Fédéral Trade Commission (FTC). En novembre dernier, elle a introduit le service « At-Risk Meeting Notifier » qui scanne les réseaux sociaux et les sites web publics pour récupérer les liens de conférence Zoom et prévenir l’organisation de la réunion. L’objectif est d’éviter le « zoom bombing », une pratique qui consiste en une intrusion non désirée dans une réunion en cours.

 

Pour finir, Zoom a également, en avril dernier lancé un fonds de 100 millions de dollars, le Zoom Apps Funds, pour investir dans des technologies qui seront intégrées à sa plateforme. Aussi, afin de monétiser ses services, l’entreprise s’est lancée dans la gestion d’événements en ligne avec « Zoom Events ».

Lire aussi: POURQUOI FAIRE APPEL À UN EXPERT EN NETLINKING POUR ACCROÎTRE LA VISIBILITÉ DE VOTRE SITE INTERNET ?

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire