Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Zimbabwe : Un Chinois condamné pour avoir tiré sur 2 travailleurs dans une mine
30/06/2020 à 14h57 par Georges Traore

Un Chinois, qui a abattu deux de ses employés à Gweru au cours la semaine dernière après qu’ils aient exigé leurs salaires est sous les verrous. Il a tété placé en détention provisoire depuis mardi jusqu’au mois prochain. C’est ce qui ressort de sa comparution pour une première détention provisoire au tribunal de première instance de Gweru.

Le magistrat Edwin Marecha a mis en détention provisoire Zhang Xuelin, 41 ans, qui dirige une société minière dans la ville, jusqu'au 7 juillet. Zhang fait face à une accusation de tentative de meurtre, n'a pas été invité à plaider.

Bien qu'il ait amené son propre interprète, l'État a déclaré qu'il devait obtenir un certifié par la Commission des services judiciaires. L'avocat de Zhang, Ignatius Mupfiga, a déclaré à nos confrères de VOA qu'il avait accepté la décision du tribunal et n'avait rien d'autre à dire car l'affaire n'en était qu'à ses débuts.

L'incident a suscité l'indignation, avec le plus grand organe de représentation des travailleurs du pays, le Congrès des syndicats du Zimbabwe. Ce dernier affirme qu’il y a des antécédents de ressortissants chinois au Zimbabwe qui maltraitent leurs travailleurs, et qu'il ne croiserait pas les bras tant que cela se poursuivrait. Certains habitants ont également exprimé leur colère sur diverses plateformes de médias sociaux.

La police aurait refusé lundi de disperser une manifestation de certains résidents  qui voulaient monter à Gweru sur la base de l'instabilité du pays. Certains ont estimé que la manifestation pourrait être «détournée» et devenir anti-gouvernementale.

Selon les lois du pays, toutes les manifestations doivent être sanctionnées par la police. Le gouvernement de Zanu PF compte la Chine parmi ses principaux alliés malgré le fait que les habitants soient mécontents de la présence croissante de ressortissants chinois qu'ils accusent de piller les ressources du pays.

 

Lire aussi : Chine : découverte d’un virus de grippe porcine; menace d’une nouvelle pandémie

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 353 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un Chinois, qui a abattu deux de ses employés à Gweru au cours la semaine dernière après qu’ils aient exigé leurs salaires est sous les verrous. Il a tété placé en détention provisoire depuis mardi jusqu’au mois prochain. C’est ce qui ressort de sa comparution pour une première détention provisoire au tribunal de première instance de Gweru.

Le magistrat Edwin Marecha a mis en détention provisoire Zhang Xuelin, 41 ans, qui dirige une société minière dans la ville, jusqu'au 7 juillet. Zhang fait face à une accusation de tentative de meurtre, n'a pas été invité à plaider.

Bien qu'il ait amené son propre interprète, l'État a déclaré qu'il devait obtenir un certifié par la Commission des services judiciaires. L'avocat de Zhang, Ignatius Mupfiga, a déclaré à nos confrères de VOA qu'il avait accepté la décision du tribunal et n'avait rien d'autre à dire car l'affaire n'en était qu'à ses débuts.

L'incident a suscité l'indignation, avec le plus grand organe de représentation des travailleurs du pays, le Congrès des syndicats du Zimbabwe. Ce dernier affirme qu’il y a des antécédents de ressortissants chinois au Zimbabwe qui maltraitent leurs travailleurs, et qu'il ne croiserait pas les bras tant que cela se poursuivrait. Certains habitants ont également exprimé leur colère sur diverses plateformes de médias sociaux.

La police aurait refusé lundi de disperser une manifestation de certains résidents  qui voulaient monter à Gweru sur la base de l'instabilité du pays. Certains ont estimé que la manifestation pourrait être «détournée» et devenir anti-gouvernementale.

Selon les lois du pays, toutes les manifestations doivent être sanctionnées par la police. Le gouvernement de Zanu PF compte la Chine parmi ses principaux alliés malgré le fait que les habitants soient mécontents de la présence croissante de ressortissants chinois qu'ils accusent de piller les ressources du pays.

 

Lire aussi : Chine : découverte d’un virus de grippe porcine; menace d’une nouvelle pandémie

Service commercial

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 75 353 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

pub
Ne partez pas sans partager :
0 0 vote
Note l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Veuillez émettre un commentaire sur cet articlex
()
x