Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Youssou TOURE moralise ses camarades : « il faut qu’on sache raison garder »
08/09/2018 à 12h55 par Steven Ablam Kpoglo

La coordination des enseignants de l’Apr a tenu sa conférence de presse, hier, au lendemain d’une autre, tenue par une partie des enseignants du même parti.

Interpellé sur les raisons de cette division, le coordonnateur national du réseau des enseignants de l’Apr, Youssou Touré et son adjoint Amath Suzanne Camara qui ont eu du mal à identifier les auteurs et apporter des explications à cela, ont néanmoins rappelé les objectifs de l’heure. «La fonction de président de la République n’est pas une finalité, mais une fin en soi. C’est un moyen pour atteindre un certain objectif. Il ne faut pas qu’on divertisse les Sénégalais», soutient Youssou Touré. Qui interpelle ses collègues et camarades de parti. «Membres du réseau, il faut qu’on sache raison garder. Nous ne sommes pas là pour Massamba ou Mademba. Nous sommes là pour que les objectifs soient largement atteints au bénéfice exclusif des Sénégalais», a rappelé Youssou Touré après avoir été interpellé sur la question.

Les enseignants comptent s’impliquer pour le parrainage de leur candidat. Ils parient sur 55 mille signatures en faveur de Macky Sall. Ils vont s’engager dans la chasse aux signatures. Ils ont quatre mois pour collecter les signatures nécessaires.

Youssou Touré a saisi l’occasion de la rencontre pour apaiser les tensions politiques et dépassionner les débats. Le coordonnateur national du Réseau des enseignants de l’Apr, invite ainsi à la retenue. «On ne construit pas un pays à partir d’insultes et d’invectives. Nous sommes une démocratie, le pouvoir doit être fort, mais l’opposition également. C’est cela l’équilibre de la démocratie», dit-il. Youssou Touré prévient qu’«il faut éviter de tomber dans des travers qui peuvent, demain, nous coûter très cher». A l’en croire, «ce n’est pas responsable de cultiver un certain désordre au plan politique». Ajoutant que beaucoup de pays africains ont sombré à cause de difficultés qu’ils n’ont pas pu gérer. Les enseignants ambitionnent de collecter 55 mille signatures pour le compte du président Macky Sall.

 

SENCLIC

 

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La coordination des enseignants de l’Apr a tenu sa conférence de presse, hier, au lendemain d’une autre, tenue par une partie des enseignants du même parti.

Interpellé sur les raisons de cette division, le coordonnateur national du réseau des enseignants de l’Apr, Youssou Touré et son adjoint Amath Suzanne Camara qui ont eu du mal à identifier les auteurs et apporter des explications à cela, ont néanmoins rappelé les objectifs de l’heure. «La fonction de président de la République n’est pas une finalité, mais une fin en soi. C’est un moyen pour atteindre un certain objectif. Il ne faut pas qu’on divertisse les Sénégalais», soutient Youssou Touré. Qui interpelle ses collègues et camarades de parti. «Membres du réseau, il faut qu’on sache raison garder. Nous ne sommes pas là pour Massamba ou Mademba. Nous sommes là pour que les objectifs soient largement atteints au bénéfice exclusif des Sénégalais», a rappelé Youssou Touré après avoir été interpellé sur la question.

Les enseignants comptent s’impliquer pour le parrainage de leur candidat. Ils parient sur 55 mille signatures en faveur de Macky Sall. Ils vont s’engager dans la chasse aux signatures. Ils ont quatre mois pour collecter les signatures nécessaires.

Youssou Touré a saisi l’occasion de la rencontre pour apaiser les tensions politiques et dépassionner les débats. Le coordonnateur national du Réseau des enseignants de l’Apr, invite ainsi à la retenue. «On ne construit pas un pays à partir d’insultes et d’invectives. Nous sommes une démocratie, le pouvoir doit être fort, mais l’opposition également. C’est cela l’équilibre de la démocratie», dit-il. Youssou Touré prévient qu’«il faut éviter de tomber dans des travers qui peuvent, demain, nous coûter très cher». A l’en croire, «ce n’est pas responsable de cultiver un certain désordre au plan politique». Ajoutant que beaucoup de pays africains ont sombré à cause de difficultés qu’ils n’ont pas pu gérer. Les enseignants ambitionnent de collecter 55 mille signatures pour le compte du président Macky Sall.

 

SENCLIC

 

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire