WARRIOR NUN SUR NETFLIX : ON REGARDE OU ON ZAPPE ?

WARRIOR NUN, c’est une série Netflix qui dépote particulièrement ces derniers jours. Mais vaut-elle la peine de voir 10 épisodes ? On vous dit tout !

 

Attention, l’article suivant contient de (légers) spoilers sur la série Netflix, « Warrior Nun ». Si vous ne l’avez pas encore vue, on vous conseille de passer votre chemin. 

Le 2 juillet dernier, Warrior Nun a débarqué sur Netflix. Une adaptation des comics Warrior Nun Areala, de Ben Dunn. Une surprise pour ceux qui n’auraient pas eu l’œil sur les nouveaux Netflix, tant sa promotion aura été légère. Dans cette série, on suit l’histoire de Ava Silva (jouée par l’excellente Alba Baptista), une jeune orpheline tétraplégique qui meurt mystérieusement. Mais son corps revient finalement à la vie, grâce au Halo, un étrange artefact aux mains d’un groupe de nonnes guerrières, l’Ordre de l’Épée Cruciforme. Avant le Halo, elle revient à la vie, peut marcher et acquiert même des pouvoirs supernaturels. Mais elle se retrouve aussi plongée dans des complots…

À lire aussi :
Lucifer saison 6 : cette intrigue qui déçoit les fans

Warrior Nun, une série séduisante

Bonne nouvelle pour ceux qui auraient lu les comics Warrior Nun, l’histoire est sensiblement différente. En revanche, au regret de certains fans, la dimension sexy n’est pas au rendez-vous. Interrogé par Inverse, le réalisateur a expliqué ne pas vouloir proposer un message sexiste.

Nous sommes conscients qu’il y a un paradoxe dans les comics. Il s’agit d’héroïnes bad-ass, puissantes, indépendantes, mais en même temps elles sont sexualisées comme on ne le fait plus en 2020. Cette misogynie-là n’avait pas sa place dans un récit féministe.

Une fois ces éléments écartés, que faut-il penser de l’histoire et de la série Warrior Nun ? Plutôt réussie visuellement, elle souffre parfois d’une narration légère. Le fait que l’histoire soit racontée par la jeune femme, qui se livre parfois à des monologues intérieurs peut se révéler déroutant. Le fait qu’elle soit une paralysée à nouveau capable de marcher, censé incarner une sorte de toile de fond est aussi très vite évacué. Le bad boy totalement superficiel et très prévisible de l’histoire disparaît (heureusement) très vite.

À lire aussi :
Netflix : Obtenez un abonnement à partir de 5000 F le mois !

Heureusement, le reste du casting est plutôt bien trouvé, même si les personnages sont parfois trop prévisibles. C’est d’ailleurs, le reproche principal que l’on peut faire à cette série, tant le scénario est parfois prévisible, notamment pour ce qui est des (multiples) trahisons. On apprécie en revanche particulièrement le final de la série, qui plante parfaitement le scénario pour une suite et fait plus que maintenir notre attention. Mais autant dire que l’on espère quand même que la suite ira un peu plus vite, tant le rythme de cette saison 1 est parfois trop pépère. Parfois, on entend presque les mouches voler dans ce couvent…

À lire aussi :
Squid Game: O Yeong-su révèle comment la série Netflix a changé sa vie
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire