Voici pourquoi Ouattara maintient Gbagbo en exil


Video player

Voici pourquoi Ouattara maintient Gbagbo en exil. Les 06 et 07 février 2020, se tiendra à La Haye une audience relative à la levée ou non des restrictions sur la liberté accordée à Laurent Gbagbo et à Charles Blé Goudé suite à leur acquittement prononcé le 1er février 2019 par la chambre de première instance de la CPI.

Le candidat Gnangbo Kacou accuse Ouattara d’être à la base de la retention de Gbagbo par la CPI

Un an après leur acquittement par la Cour pénale internationale, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé seront à nouveau de devant les juges de la CPI mais cette fois de la Chambre d’appel, ces jeudi 6 et vendredi 7 février 2020, dans le cadre du réexamen des conditions de leur mise en liberté par la CPI. Avant ce rendez-vous décisif, Gnangbo Kacou, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2015, s’est élevé contre la ‘’main cachée’’ du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, derrière le maintien de Laurent Gbagbo loin de la Côte d’Ivoire.

«Généralement la justice juge des coupables ou des soupçonnés coupables malheureusement pour une fois dans l’histoire une juridiction s’en tête à juger deux personnes déclarées innocentes. Un véritable paradoxe judiciaire (…) Alassane Ouattara qui tient un bout de la ficelle, obnubilé par la peur de voir GBAGBO libre, n’aura jamais le courage de lâcher sa part de ficelle », dénonce-t-il sur sa page Facebook.

Assurant qu’il sera bel et bien présent à La Haye au Pays Bas ce jeudi, jour d’audience, le candidat malheureux à la présidentielle de 2015 a promis d’y faire une déclaration dans laquelle il entend demander au Président français Emmanuel Macron ‘’de faire stopper cette hypocrisie en faisant arrêter ce procès qui met la Grande France dans la boue’’.

« La France a fait voter en 2011 la résolution 1975 à l’ONU dont ces conséquences continuent par cet imbroglio judiciaire. La France doit assumer sa responsabilité. La politique n’est pas uniquement la pratique de la langue de bois, la politique c’est aussi de temps en temps être courageux et reconnaitre son tort. Si la France a été le problème, la France doit être la solution pour faire arrêter ce procès », dit-il.

Ajoutant que les Ivoiriens, la Côte d’Ivoire, le peuple tout entier ont besoin de leurs deux fils au pays. « Je demande pour les élections de 2020 que tous ceux qui aspirent être candidat puisse l’être. Je veux parler de Laurent Gbagbo – de Bédié – de Soro. Pour une fois de la vie de la Côte d’Ivoire, ces élections doivent être plurielles et que le peuple de Côte d’Ivoire choisisse son Président », a conseillé Gnangbo Kacou à Alassane Ouattara.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire