Voici la dette du Togo et d’autres pays de la zone franc envers la France

Les chiffres sont ahurissants et n’ont cessé de susciter des commentaires depuis plusieurs heures déjà. Selon un classement du journal économique Sikafinance, le Togo et d’autres pays doivent de l’argent à la France. Dans certains cas, ce n’est pas grand-chose. Dans d’autres, c’est beaucoup plus considérable.

Dans le cas du Togo, la dette est de 1 milliard FCFA. Ce qui semble peu rien qu’à voir les recettes des entreprises publiques du pays, celles dans lesquelles l’Etat a des actions et celles privatisées en partie. 1 milliard peut être payé à tout moment mais l’on se demande ce qui fait trainer le pas.

De l’autre côté, il y a des pays qui ont contracté des dettes plus considérables. C’est le cas d’un pays comme le Cameroun dont la dette est de 945 milliards FCFA.

Selon les données officielles consultées par SIKA FINANCE, à fin décembre 2020, la dette totale de la France vis-à-vis des pays de la zone franc est de 5,3 milliards d’euros, soit environ 3,514 milliards de FCFA (hors intérêts de retard).

À lire aussi :
Le ministre ivoirien de la défense, Téné Birahima Ouattara évacué en France

A fin décembre 2019, ces encours de dettes sont estimés à 4,4 milliards d’euros, soit environ 2 886 milliards de FCFA, et donc une augmentation de 628 milliards de FCFA, soit 21,70 %.

De 2019 à 2020, le Cameroun et la Côte d’Ivoire restent les deux pays les plus endettés envers Paris dans la région franc.

 

image news get

Le Cameroun est le principal bénéficiaire du prêt, empruntant 1,4 milliard d’euros (945 milliards de FCFA) en 2020, et 1,3 milliard d’euros (898 milliards de FCFA) en 2019, soit une augmentation de 47 milliards de FCFA.

En revanche, la Côte d’Ivoire a fait quelques petits efforts pour réduire sa dette. A cet effet, il a légèrement baissé de 1,27 milliard d’euros ou 839 milliards de FCFA en 2019 à 1,24 milliard d’euros (818 milliards de FCFA) en 2020.

À lire aussi :
Maroc : le consul de France à Tanger retrouvé mort

Les régions UEMOA et CEMAC ont une augmentation moyenne de la dette d’environ 20%

Le stock de la dette de la zone UEMOA a augmenté de 20,79 % passant de 1 760 milliards de FCFA en 2019 à 2 126 milliards de FCFA en 2020. En un an (2019-2020) l’espace a considérablement augmenté. La croissance la plus importante a été au Burkina Faso et au Bénin. Leurs emprunts ont plus que doublé d’une année sur l’autre, atteignant respectivement 292 milliards de FCFA (+119%) et 34 milliards de FCFA (+112%), respectivement.

image news get

A noter que dans la région CEMAC, le stock de la dette a bondi de 16% passant de 1 125 milliards FCFA en 2019 à 1 388 milliards FCFA en 2020.

À lire aussi :
Visite de Faure Gnassingbé en France : Agbéyomé Kodjo le tacle sévèrement

Pour rappel, ces encours tiennent compte des dettes détenues directement par l’État français et des dettes d’institutions financières telles que l’Agence Française de Développement, BPI Assurance Export et Natixis représentant la France. Cependant, ils n’incluent pas les contributions financières sous forme de subventions.

L’augmentation générale des emprunts dans la région s’explique par le contexte de la crise du Covid-19, alors que les pays africains étaient confrontés à d’énormes besoins de financement.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire