Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Voici comment la visite de la princesse Diana en Angola en 1997 a contribué à rendre le monde meilleur (vidéo)
28/05/2021 à 07h59 par La redaction
Publicité
Publicité

Lorsque le prince Harry a fait un voyage en Angola en septembre 2019 dans le cadre de sa tournée en Afrique australe, il poursuivait l’héritage de sa mère, la princesse Diana. Le voyage emblématique de Diana en Angola en 1997, au cours duquel elle a visité un champ de mines actif, a changé le débat sur les mines terrestres.

En effet, son voyage dans le pays a débouché sur un traité international visant à interdire les mines terrestres la même année. Quelques mois plus tard, la « princesse du peuple » meurt dans un accident de voiture à Paris, la capitale française.

 

Considérée comme l’une des femmes les plus célèbres du monde à l’époque et aujourd’hui, Diana n’était pas seulement connue pour être une icône de style mais aussi pour son travail humanitaire. Elle a travaillé pour plusieurs organisations caritatives, utilisant sa notoriété pour sensibiliser le public à de nombreux problèmes humanitaires. Ses activités philanthropiques l’ont amenée à visiter un certain nombre de pays africains. Elle a rencontré certains dirigeants africains, dont le Zimbabwéen Robert Mugabe, lors d’une visite à Harare. Elle a également rencontré le leader anti-apartheid Nelson Mandela dans sa résidence en Afrique du Sud et les deux ont échangé sur le SIDA.

En janvier 1997, lors de sa visite en Angola, ses enfants, le prince William et le prince Harry, étaient âgés de 14 et 12 ans. Elle venait de divorcer du prince Charles. La Croix-Rouge britannique, à laquelle elle participait, a organisé son voyage en Angola, où elle a pris connaissance du travail de HALO Trust, une organisation à but non lucratif qui s’employait à déminer l’Angola depuis 1994, au milieu de la guerre

civile qui sévissait à l’époque.

Au cours de sa visite, elle n’a pas seulement rencontré des victimes d’attaques de mines terrestres, mais a également visité l’un des champs de mines actifs (un champ de mines à Huambo, dans le centre de l’Angola) aux côtés d’étudiants de HALO et d’autres experts. Les photos de sa visite ont fait la Une des médias internationaux, attirant l’attention du monde sur l’Angola et ses mines terrestres.

Publicité

« Pour les personnes qui étaient ici à cette époque, qui était évidemment encore une période de conflit, cela a conduit à un sentiment de reconnaissance », Ralph Legg, gestionnaire de programme des opérations de HALO Trust en Angola, a été cité par TIME en 2019. « Les personnes à qui j’ai parlé et qui ont rencontré Diana lors de ce voyage ont toutes dit à quel point elle était gentille, prévenante et semblait sincèrement s’intéresser à eux ».

Diana, alors qu’elle était en Angola, a appelé à une interdiction internationale des mines terrestres. Mais son appel a suscité des critiques de la part de certains législateurs britanniques, qui l’ont qualifiée de « canon libre » et ont déclaré qu’elle était « en décalage avec la politique du gouvernement sur la question », rapporte le TIME.

Néanmoins, Diana influencera grandement les mesures prises pour interdire les mines terrestres. Son voyage en Angola a donné naissance à la Convention de 1997 sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction – l’accord international qui interdit les mines terrestres antipersonnel. Il est généralement appelé « Convention d’Ottawa » ou « Traité d’interdiction des mines antipersonnel ».

 

Le traité a été signé quelques semaines après la mort de Lady D. Bien qu’elle n’ait pas été présente lors de la signature du traité, elle a été saluée pour son action car, selon certains rapports, le traité rédigé à Oslo « a pris l’allure d’un mémorial humanitaire à Diana et à sa cause ».

De plus, les experts affirment que la sensibilisation de Diana aux mines terrestres en Angola lors de son voyage a aidé le pays à se remettre de sa guerre civile qui a duré des décennies.

Crédit photo : facetofaceafrica

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

🚨DOINGBUZZ ACTUALITE NEW Pour offres d'emploi 👉🏾 -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun  groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆



Plus de news

Grave Accident Au Cameroun ( Vidéo Très Sensible)

20/06/2021

Grave accident...

Publicité Publicité Publicité   Selon une source...
Gabon : Quand Pascaline Bongo Parle De Son Amant Boy Marley

20/06/2021

Gabon :...

Publicité Publicité Une liaison qui a été...
Retour De Gbagbo : Ouattara Manque L’occasion De Faire Un Grand Pas Vers La Réconciliation Nationale

20/06/2021

Retour de...

Publicité Publicité Laurent Gbagbo est rentré en...
Nigeria : Un Policier Tué Et 80 Élèves Kidnappés Dans Une École

19/06/2021

Nigeria :...

Publicité Publicité   Des assaillants armés ont...
Une Journaliste Américaine Défie Vladimir Poutine : &Quot;De Quoi Avez-Vous Peur Monsieur Le Président ? &Quot;

19/06/2021

Une journaliste...

Publicité Publicité Ce mercredi 16 juin 2021,...
Indice Mondial De La Paix : Voici Les 10 Pays Les Moins Pacifiques D’afrique En 2021

19/06/2021

Indice mondial...

Publicité Publicité Indice mondial de la paix...
J.o Tokyo/ Les Organisateurs Vont Se Rencontrer Pour Décider De La Présence De Spectateurs

19/06/2021

J.O Tokyo/...

Publicité Publicité Le Comité d’organisation des Jeux...
5 Choses À Savoir Sur Nady Bamba, La Seconde Femme De Laurent Gbagbo

19/06/2021

5 choses...

Publicité Publicité   Nady Bamba est la...
En Colère, Un Avocat De Guillaume Soro Tacle Le Procureur Adou Richard

19/06/2021

En colère,...

Publicité Publicité Très remonté, un des avocats...
Nady Bamba À Propos De Simone Gbagbo : « Elle Salue Laurent Gbagbo Et Elle Part »

19/06/2021

Nady Bamba...

Publicité Publicité Publicité C'est une vidéo choc....
Côte D’ivoire/Masa : Prof Yacouba Konaté Quitte La Maison Avec 42 Mois D’arriérés De Salaire

19/06/2021

Côte d’Ivoire/MASA...

Publicité Publicité M. Hervé Yapi, logisticien de...
Burkina Faso : Des Biens Et Comptes Bancaires Du Groupe Bolloré Saisis

19/06/2021

Burkina Faso...

Publicité Publicité   La bataille judiciaire entre...
Mame Mbaye Niang : &Quot;Je N'Aiderai Pas Macky Sall S'Il Brigue Un 3È Mandat&Quot;

19/06/2021

Mame Mbaye...

Publicité Publicité Un possible 3è mandat de...
Israël: Un Ministre Détruit Des Documents Administratifs Et Quitte Son Poste

19/06/2021

Israël: un...

Publicité Publicité   Les documents conservés dans...
Bénin: Une Vingtaine De Mémoires De Master Rejetés À L’université De Parakou

19/06/2021

Bénin: une...

Publicité Publicité Publicité Pour plagiat, 21 mémoires...
Une Jeune Marocaine Se Lance Le Défi De Traverser L’afrique À Vélo Pour Soutenir Les Droits Des Femmes Africaines

19/06/2021

Une jeune...

Publicité Publicité « Le jour de mon 32ème...
Bobrisky Gâte Son Père Avec Un Suv Lexus

19/06/2021

Bobrisky gâte...

Publicité Publicité Le travesti controversé nigérian Idris...
Sénégal : Après L'Hôpital, Sadio Mané Installe Une Station Service Dans Son Village

19/06/2021

Sénégal :...

Publicité Publicité   Après un hôpital qui...
L’exemple De L’inde Fait Craindre La Troisième Vague De Covid-19 En Afrique

19/06/2021

L’exemple de...

Publicité Publicité Les cas de Covid-19, dans...
Sahara : Alger Rame Toujours À Contre-Courant De Rabat

19/06/2021

Sahara :...

Publicité Publicité L’organisation des Nations Unies a...
Publicité
Publicité

Lorsque le prince Harry a fait un voyage en Angola en septembre 2019 dans le cadre de sa tournée en Afrique australe, il poursuivait l’héritage de sa mère, la princesse Diana. Le voyage emblématique de Diana en Angola en 1997, au cours duquel elle a visité un champ de mines actif, a changé le débat sur les mines terrestres.

En effet, son voyage dans le pays a débouché sur un traité international visant à interdire les mines terrestres la même année. Quelques mois plus tard, la « princesse du peuple » meurt dans un accident de voiture à Paris, la capitale française.

 

Considérée comme l’une des femmes les plus célèbres du monde à l’époque et aujourd’hui, Diana n’était pas seulement connue pour être une icône de style mais aussi pour son travail humanitaire. Elle a travaillé pour plusieurs organisations caritatives, utilisant sa notoriété pour sensibiliser le public à de nombreux problèmes humanitaires. Ses activités philanthropiques l’ont amenée à visiter un certain nombre de pays africains. Elle a rencontré certains dirigeants africains, dont le Zimbabwéen Robert Mugabe, lors d’une visite à Harare. Elle a également rencontré le leader anti-apartheid Nelson Mandela dans sa résidence en Afrique du Sud et les deux ont échangé sur le SIDA.

En janvier 1997, lors de sa visite en Angola, ses enfants, le prince William et le prince Harry, étaient âgés de 14 et 12 ans. Elle venait de divorcer du prince Charles. La Croix-Rouge britannique, à laquelle elle participait, a organisé son voyage en Angola, où elle a pris connaissance du travail de HALO Trust, une organisation à but non lucratif qui s’employait à déminer l’Angola depuis 1994, au milieu de la guerre

civile qui sévissait à l’époque.

Au cours de sa visite, elle n’a pas seulement rencontré des victimes d’attaques de mines terrestres, mais a également visité l’un des champs de mines actifs (un champ de mines à Huambo, dans le centre de l’Angola) aux côtés d’étudiants de HALO et d’autres experts. Les photos de sa visite ont fait la Une des médias internationaux, attirant l’attention du monde sur l’Angola et ses mines terrestres.

Publicité

« Pour les personnes qui étaient ici à cette époque, qui était évidemment encore une période de conflit, cela a conduit à un sentiment de reconnaissance », Ralph Legg, gestionnaire de programme des opérations de HALO Trust en Angola, a été cité par TIME en 2019. « Les personnes à qui j’ai parlé et qui ont rencontré Diana lors de ce voyage ont toutes dit à quel point elle était gentille, prévenante et semblait sincèrement s’intéresser à eux ».

Diana, alors qu’elle était en Angola, a appelé à une interdiction internationale des mines terrestres. Mais son appel a suscité des critiques de la part de certains législateurs britanniques, qui l’ont qualifiée de « canon libre » et ont déclaré qu’elle était « en décalage avec la politique du gouvernement sur la question », rapporte le TIME.

Néanmoins, Diana influencera grandement les mesures prises pour interdire les mines terrestres. Son voyage en Angola a donné naissance à la Convention de 1997 sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction – l’accord international qui interdit les mines terrestres antipersonnel. Il est généralement appelé « Convention d’Ottawa » ou « Traité d’interdiction des mines antipersonnel ».

 

Le traité a été signé quelques semaines après la mort de Lady D. Bien qu’elle n’ait pas été présente lors de la signature du traité, elle a été saluée pour son action car, selon certains rapports, le traité rédigé à Oslo « a pris l’allure d’un mémorial humanitaire à Diana et à sa cause ».

De plus, les experts affirment que la sensibilisation de Diana aux mines terrestres en Angola lors de son voyage a aidé le pays à se remettre de sa guerre civile qui a duré des décennies.

Crédit photo : facetofaceafrica

Publicité
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire